•    

    La grande opération de nettoyage de notre Ubelka de ce vendredi 23 septembre a été un vrai succès, même si, pour les organisateurs qui se sont démenés jusqu'à la dernière minute pour obtenir des dotations de gants, sacs poubelles et même les bennes à déchets rien n'était gagné encore le 22 septembre. Ce n'était pourtant pas faute de s'y être pris à temps...mais bon, comme le dit l'adage : tout est bien qui fini bien.

    Les élèves du Lycée la Forbine, leurs enseignants et Direction sont rassemblés dès 8h30 pour être dirigés par Marie Hélène, Gérard et Jluc sur les différents sites de ramassage du secteur qui nous est alloué, à savoir celui de St Marcel. 

    Alain, ramasseur volontaire de l'association, nous rejoindra directement au pont Romain.

    Bien d'autres se regroupent eux aussi sur leurs secteurs...que de monde !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Accès par le site de la communauté d'Emmaüs ( deux volontaires de la communauté se joindront à nous), nous sommes sur le secteur du pont Romain, les jeunes se mettent rapidement dans l'eau ou filent sur les berges accessibles, un petit gué sera fabriqué à la va-vite pour faciliter le passage sur la rive opposée.

    Un sous groupe file, accompagné par Gilbert des pêcheurs de St Marcel, vers la gare, pour redescendre le fil de l'eau jusqu'à la cascade (resclave), barrière difficilement franchissable.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016 

    Plus en amont, ça s'active aussi, les conditions y sont d'ailleurs  difficiles, notamment pour l'accès au lit du fleuve

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    La Direction du Lycée donne l'exemple, et pas seulement pour la photo. Une belle façon d'encourager les jeunes.cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Parfois les regards s'affolent devant le tonnage des déchets récoltés !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    La carcasse de voiture coincée dans les branchages sous le pont de St Marcel ne sera pas ramenée dans la benne...bien sûr, mais comment est-elle arrivée là ? 

    La réponse est évidente...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Certains, très vites pris au jeu (si l'on peut dire) n'hésitent pas à se mouiller au sens propre comme au figuré.

    "pas grave M'sieur, il fait pas froid et on séchera vite" cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    encore et encore...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    et même plus !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Même quand le niveau est assez haut...quand faut y aller...faut y aller ! cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Plus en aval, le groupe d'étudiants emmené par J.P. est lui aussi très actif

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Dans ce mini reportage, il m'est impossible de publier des photos et de citer tous les groupes qui se sont mis à l'eau pour cette grande action de nettoyage, mais on peut citer les adjoints aux maires de Roquevaire Mr Christian Ollivier et Mr Negretti  de la Penne sur Huveaune, là aussi bel exemple que pourraient suivre d'autres "z'élus" !suivez mon regard. he

     oh Désolé si j'en oublie certains...je ne connais pas tout le monde, qu'ils veuillent bien m'en excuser.  

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Christian Ollivier en flagrant délit de citoyenneté active !

    Les 50/60 jeunes du groupe "pont Romain" ont bien travaillé, ils ont droit à la photo avec Mme la député maire du secteur, mais il ne faut pas oublier les autres, il y en a encore plusieurs centaines...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     L'Huveaune après toilettage, le pont Romain ne s'en remet que difficilement, lui qui ne connait que l'amoncellement de déchets sous ses piles multi- centenaires.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     

    UNE UBELKA ENFIN PROPRE,

    qui resplendit sous les rayons du soleil filtrant au travers des feuillages, c'est tout ce que demandent  les volontaires connus et inconnus qui ont œuvré pour qu'un jour, ça arrive.

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     La cascade de la resclave et la planche des lavandières, on se croirait au XIXème siècle.

    ci dessous...50m en amont, il y a plus de 150 ans

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     ****

    La fin de cette action se terminera par un regroupement au CMA de la Barasse, chaque responsable, chaque élu présent y va de son discours, c'est dans l'ordre des choses.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Une jeune étudiante du Lycée la Forbine y va elle aussi de son petit discours...le plus beau ?  probablement car le plus porteur d'espoir.  

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Tous les participants ont été chaleureusement remerciés par chaque intervenant. 

    ****

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    mettre cette image en couleur et se dire que nous sommes en 2017...une utopie ?

    ** 

    JLuc webmaster du blog.

     

    Yahoo!

    9 commentaires
  •  

         Lors des Journées Européennes du Patrimoine le 17 septembre 2016 , les Amis de L'Huveaune ont organisé la visite du Site Archéologique de l'Oppidum de Saint-Marcel, avec la participation du Service Monuments et Patrimoine Historiques de la ville de Marseille en la personne d'Anne-Marie D'Ovidio.

     Sous une météo clémente, Anne-Marie, Daniel, Marie-Antoinette, Gilles et Jean-Pierre de l'association des Amis de l'Huveaune ont pu faire visiter et commenter à près de 120 personnes le site lors d'une ouverture exceptionnelle au public. 

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

     JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Ce site archéologique remarquable se situe à 8 km du Vieux Port dans le 11ème arrondissement de Marseille

    Le plateau s’étend sur 3 hectares à 167m d’altitude.

    Il domine la vallée de l'Huveaune et a une vision périphérique sur les Chaînes de Saint-Cyr, Etoile, Garlaban, Sainte-Baume et Marseille. 

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Occupé du VI ème au II ème siècle avant J.C. par une population indigène, il représente un lieu stratégique, entouré de remparts et occupé par les celto ligures.

    Les participants ont pu observer sur le plateau les restes des cases dispersés des premiers habitants, avec des emplacements dans la roche de poteaux et de dolias et les évolutions vers un habitat plus organisé en îlots le long des remparts.

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Ces maisons au sol de galets liés à de l’argile étaient accolées les unes aux autres, et seul reste la base des murs et la pierre centrale servant d'assise à un poteau de toiture... 

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Les habitants de la vallée de l'Huveaune présents sur le territoire lors de l'arrivée des Phocéens vers moins 600 avant notre ère se sont fortifiés à l'abri d'un puissant rempart en pierres sèches, modifié au cours du temps, et nous avons pu observer l'évolution de la construction au fil des attaques, reprenant la technique grecque lors du renforcement par des bastions quadrangulaires lors de la période hellénistique.

    Dans l'impossibilité de voir la face est du rempart, nous avons eu néanmoins d'amples descriptions de l'évolution de ceux-ci. 

    Sur le plateau, face à Notre Dame de La Garde située sensiblement à la même altitude à prés de 8 km, chacun a pu laisser aller son imagination et se retrouver en moins 575 lors de la construction des cases ou des remparts..

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Petits mammifères et escargots étaient la nourriture principale de ces habitants

    Deux postes d'observations mutuels, idéaux pour des projets commerciaux ou guerriers....

    Aujourd'hui même, combien étant présents pour la visite de Notre Dame peuvent avoir connaissance de ce plateau ou nous nous trouvons, habité bien avant l'arrivée des Phocéens et la création de Massalia. 

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Pour terminer cette belle après-midi, nous recommandons à tout un chacun de retrouver des éléments de l'histoire de ce lieu dans la première salle du nouveau Musée d'Histoire de Marseille.

    Texte de JP Simi,

    Crédit photos les Amis de l'Huveaune.

     

    JEP du 17 septembre, l'oppidum des baous de St Marcel

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  Malgré un temps incertain le matin, les personnes inscrites à cette balade, sont toutes là,

    nous sommes une grosse quarantaine pour cette balade du patrimoine dans notre quartier.

    Rassemblement devant le lycée, quelques consignes...et c'est parti. 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Direction le vallon de la Barasse

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les groupes se forment, ça papote bien, une bonne journée s'annonce.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Premier arrêt, il y en aura beaucoup, devant les fours à chaux (et non des vestiges de blockhaus, comme on pourrait le penser)

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Sur les quatre fours, il n'en reste qu'un encore visible, le puits de chargement est ouvert, nous pouvons apercevoir la paroi recouverte de briques réfractaires

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Jean Pierre et Jean Luc, aidés par Marc donnent des explications sur l'utilité, le fonctionnement et l'histoire de ces fours, vestiges d'un passé industriel important dans la vallée de l'Huveaune.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     descente aux pieds du four pour visualiser les bouches de chargement du combustible et les trappes d'évacuation du produit fini 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     La piste nous emmène plus haut, dans la colline, vers l'immense talus, témoin des rejets des boues rouges déversées ici.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     au sommet, les ruines encore en place du télébenne qui déversait ces boues provenant de l'usine en contrebas

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Dans un ciel mi bleu-mi gris, les collines de Pagnol étalent leur beauté en face de nous, de gauche à droite,

    la Grande Tête Rouge (couleur de la bauxite) le Pounche des Escaoupres et le célèbre Taoumé cher à petit Marcel.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Nous poursuivons dans les ruelles qui nous font arriver en haut du vallon de Chaumery, où nous prenons la piste forestière

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    Au passage, petite leçon sur la signification du balisage des sentiers de randonnées

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     dans un décor aux couleurs d'automne bien en avance !

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     le lieu est propice pour parler de la végétation de nos collines, les sumacs, les pistachiers lentisques et térébinthes, les arbousiers dont quelques uns au superbe tronc rouge.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     puis c'est la petite grimpette jusqu'au Castellum , appelé la tour des Gaulois, bien à tort.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     De fortes rafales de vent nous interdisent, par sécurité, l'accès au sommet du promontoire

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    et ceux qui se moquent de sentir le vent gifler leur visage en profitent pour admirer la vue sur la rade de Marseille et la côte bleue

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     retour dans la clairière en forêt pour un pique nique amical et à l'abri du vent.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous filons ensuite vers la chapelle N.D de Nazareth pour une visite commentée 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les Amis du Vieux st Marcel ont décoré et orné la chapelle, c'est superbe ! 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous aurons droit à une intéressante  visite commentée par le sympathique Vice-Président de cette association 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

     La descente vers St Marcel se fait par la rue Courencq et ses escaliers atypiques

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    arrêt devant la Maison du Rocailleur, maison décoré par ces trompes l’œil en ciment.

    La rocaille était très en vogue au début du XXème siècle pour décorer les maisons bourgeoises en Provence

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Ensuite nous remontons la rue des Crottes pour témoigner du passé du couvent aujourd'hui disparu

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Puis retour dans le vallon de Chaumery et le parking par les rives du canal en évoquant l'épopée de l'eau à Marseille au XIXème siècle

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Merci à tous les participants pour cette belle journée conviviale.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

    Le programme des balades à venir.

     

    Le détail du parcours sera donné un quinzaine de jours avant chaque balade

    Elles sont réservées aux adhérents de l'Association des Amis de l'HuVeaune.

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Le 23 septembre c'est le jour du grand nettoyage.

    Nettoyage de l'Huveaune

    clic sur l'image pour agrandir si nécessaire.

     

    Yahoo!

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires