•  

     

    Au cours de sa conférence, François Thomazeau, devant un auditoire attentif, a dressé avec brio l'état des lieux du monde du livre à Marseille.

    Depuis 25 ans nous assistons à un réel foisonnement littéraire, en 1990 Jean Claude IZZO, journaliste et rédacteur en chef apportait une grande dimension au polar marseillais aidant à la reconstruction d'une identité locale et donnant lieu à de nombreuses manifestations culturelles. 

    Par la suite beaucoup d'auteurs quittent le polar afin d'échapper à une étiquette entraînant la naissance d' une littérature mêlée de fiction et d'histoire. 

    Une liste non exhaustive d'écrivains ont largement participé à l'existence d'une vraie vie littéraire qui s'est mis soudainement à exister, parmi lesquels on peut citer :

    • Gilles DEL PAPPAS

    • François THOMAZEAU

    • André FORTIN 

    • Serge SCOTTO avec la complicité de son mythique chien Saucisse

    • Maurice GOUIRAN

    • Philippe CARESE

    • Patrick COULOMB

    • Henri Frédéric BLANC

    • Jean CONTRUCCI 

    • René FREGNI 

    • René DUCHAINE 

    Ces auteurs et bien d'autres encore ont permis indéniablement de renouer, d'une façon de plus en plus marquée avec le désir de lire.

     Texte et Photos Marie-Hélène et Gilles.

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

       Si toute la semaine le temps a été menaçant, voire mauvais, pour cette balade de dimanche nous avons bénéficié d'une jolie fenêtre météo.

    Après les consignes habituelles, le départ est donné depuis le parking des Claous derrière le centre équestre de Garlaban.

    Garlaban, la grotte du berger

     Non, la photo est trompeuse, ni je vais donner une claque, ni je suis énervé, bien au contraire ! 

    Nous suivons la sente balisée fort proprement en jaune, c'est pour le moment la trace à suivre, nous arrivons assez vite, malgré une belle pente qui nous met "en forme" au premier petit collet juste à l'arrière de N.D. du Château, direction, la belle grimpette raide qui file vers le sommet du mont Rhodanicus où se trouve les vestiges, hélas bien peu représentatifs de la chapelle Santo Crous la luencho.

    Garlaban, la grotte du berger

    La grimpette s'accentue au fur et à mesure de l'approche du sommet, demandant de souffler un peu. 

    Garlaban, la grotte du berger

     Le paysage se découvre lentement, tout d'abord la vierge de N.D. du Château.

    Garlaban, la grotte du berger

     Nous voilà au sommet, ouf ! disent certains ...yes

    Les bases de la chapelle sont bien visibles et montrent  son exposition face à la plaine, au bord de la petite falaise.

    Garlaban, la grotte du berger

     Arrêt pour quelques explications sur cette chapelle appelée à disparaître, y compris de notre mémoire.

     Garlaban, la grotte du berger

    (Sainte Croix la lointaine) Santo Crous la luencho dans une de ses dernières restaurations, il y a déjà fort longtemps.

    Garlaban, la grotte du berger

    Nous en profitons pour admirer le panorama, en face, Marseille, la mer, le massif des calanques côté ouest

    Garlaban, la grotte du berger

     Un vol d'étourneaux qui se place dans l'axe N.D. du Château - N.D. de la Garde (belle image saisie pile poil au bon momentcool

    Garlaban, la grotte du berger

    de l'autre côté, la chaîne de l'Etoile et la dent rocheuse du Pilon du Roy.

    Garlaban, la grotte du berger

    Nous filons en longue descente un peu caillouteuse vers le Duché, puis remontée au col de Puits Rouge, et direction la source de Pichoun Ome tandis qu'un petit groupe file en vitesse pour un aller et retour, vers les grottes des Pestiférés.

    Au passage, un petit commentaire sur l'origine du nom de ces grottes. Marcel Pagnol qui aimait bien Allauch en tant que voisin, avait eu l'idée d'un roman historique sur la peste de 1720 "les Pestiférés" , malheureusement la Faucheuse l'a empêché de le terminer et dans un roman posthume "Le Temps des Amours" il n'en est publié qu'une partie.

    Garlaban, la grotte du berger 

    deux non pestiférés dans la grotte première

     Garlaban, la grotte du berger

     Nous passons sous les grottes et filons vers la source de "petit homme" Pichoun Ome dans une garrigue de romarin qui fleurissent, d'argéras cramés par la sécheresse, et de cistes qui peu à peu reprennent vie.

    Garlaban, la grotte du berger

    Garlaban, la grotte du berger

     la source, bâtie, car ici elle est en un point stratégique du massif, est hélas sèche, en temps ordinaires, il n'est pas rare d'en voir l'eau déborder sur le sentier obligeant à  patauger dans la boue.

    Garlaban, la grotte du berger

     La colonne s'étire sur le sentier confortable qui serpente jusqu'au vallon des Escaoupres, donnant quelques aperçus des mines de bauxite qui aux siècles passés alimentaient l'usine de la Barasse.

    Garlaban, la grotte du berger

     Petit arrêt regroupement au virage serré qui coupe le vallon des Escaoupres, nous le rejoindrons un peu plus loin, au pied de Tête Ronde.

    Garlaban, la grotte du berger

     Mines de bauxite à l'abandon au pied de Tête Ronde

    Garlaban, la grotte du berger

     En face de nous, le Taoumé et en forçant un peu la vue, la grotte de Grosibou de "petit Marcel et Lili des Bellons" .

    Nous arrivons sur le sentier balisage bleu qui monte en suivant le vallon des Escaoupres, direction, la source du Chien.

    Garlaban, la grotte du berger

     malgré la grimpette, le sourire !

    Garlaban, la grotte du berger

     Sur la gauche, la grotte de l'Etoile et sa particularité hydraulique, plus haut, à moitié cachée, la grotte du berger.

    Mais pour le moment, pause bien méritée pour le pique nique de midi (passé) au bord du filet d'eau de la source du Chien sur de belles dalles de calcaire tiédies par le soleil timide du matin.

    Garlaban, la grotte du berger

     Garlaban, la grotte du berger

     C'est reparti pour une belle grimpette vers la grotte du Berger, le Seuil des Bartavelles et lou Pas dei Menoun, là encore avec un franc sourire. 

    Garlaban, la grotte du berger

     tout en bas, le vallon des Escaoupres s'enfonce dans un petit peu de grisaille qui arrive lentement

    Garlaban, la grotte du berger

    Nouvel arrêt à la grotte du Berger pour admirer les peintures du peintre Bernex réalisées lors de la fête Capra 2011. 

    Garlaban, la grotte du berger

     Garlaban, la grotte du berger

    Garlaban, la grotte du berger

     Puis c'est le passage  au Pas dei Menoun qui nous ramène sur le plateau, direction Petite Tête Rouge par le col de Cante Perdrix.

    Garlaban, la grotte du berger

      En face, dans des trouées de soleil, la chaîne de l'Etoile scintille des ses dernières lueurs de la journée.

    Garlaban, la grotte du berger

    Une balade, sous un ciel clément, de 9km200 pour un cumul de dénivelé de 450m environ.

    crédit photos Yvette, Yacca, Gilles et Jluc.

    Garlaban, la grotte du berger

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Le calendrier des balades pour cette fin d'année et pour le premier trimestre 2017 est paru.

    ***************** 

    Calendrier prévisionnel des balades

    A noter que la balade initialement prévue au mois de décembre à la calanque de Podestat  a été remplacée par la visite du site de la Corderie pour fêter ses 350 ans et tenter de le sauvegarder.

    Visite  qui sera animée par notre ami Jean Noël BEVERINI le 03/12/2016, des précisions seront annoncées dès que le programme de cette journée sera définitivement fixé.

    (Heure et lieu de rdv, dépôt de gerbe, repas de midi éventuel, etc.) 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires