•  

    Pour cette balade du mois de juin 2019,  je vous propose d'aller grimper sur le Plan des Vaches dans le massif de la Sainte Baume. Nous pourrons apercevoir la rade de Marseille au loin, mais aussi les dents de Roque Forcade avec le gouffre des masco, et leur légende.

    Une belle grimpette dès le départ pour nous mettre en forme, puis ensuite ce sera un peu plus cool.

     

    Une balade au rythme de la promenade avec de nombreux arrêts pour commenter les lieux visités.

    Rendez-vous le dimanche 23 juin à 9h00 sur le petit parking du col de l'Espigoulier accessible depuis la route D2 qui monte depuis Gémenos, ou depuis Auriol via la Coutronne (plus long au départ de Marseille).

    *********

     Vue, dès le départ, sur le "doigt de Salomon", première des dents de Roque Forcade

    La balade du mois de Juin 2019 

    Un sentier en corniche au pied de la falaise ouest du Plan des Vaches 

    La balade du mois de Juin 2019 

    Une petite cheminée facile pour accéder au plateau sommital

    La balade du mois de Juin 2019

    La balade du mois de Juin 2019

    Altitude 910m...vue sur les Dents de Roque Forcade

    La balade du mois de Juin 2019 

    le Plan des Vaches si mal nommé...(réponse lors de la balade) 

    La balade du mois de Juin 2019 

    Nous verrons le gouffre des masco (non...pas de descente dans le gouffre ce jour-là !) sa réalité et sa légende 

    La balade du mois de Juin 2019 

    Après la pause pique-nique-sieste-à-l'ombre sur le plateau, retour au point de départ par le très beau, mais très chaud sentier des Aurens dans le vallon de Boussigou  exposé plein sud.

    La balade du mois de Juin 2019

     Une balade pouvant varier de 7 à 10 km selon la "forme" et désirs des participants, dénivelé acceptable de moins de 400m en cumulé ! 

    Avec un peu de chance nous verrons des chèvres en liberté, des rapaces, et si il ne fait pas trop chaud, des fleurs...

    *****************

    Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade,

    il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     mon tel à utiliser en cas de désistement de dernière minute ou en cas d'arrivée en retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    La balade ne présente aucune difficulté majeure, mais prévoir, comme d'habitude,  de l'eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels, bonne humeur  et pique nique, un chapeau n'étant pas inutile sur certains tronçons du parcours très exposés au soleil en cette saison.

    La balade du mois de Juin 2019

    Attention, à partir du mois de juin, la réglementation d'accès en forêt entre en vigueur dans notre département, nous ne saurons si l'accès est autorisé que la veille à partir de 17h30/18h00.

    Le cas échéant, les inscrits seront informés par sms.

     

    La balade du mois de juin 

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Pour cette balade du mois de mai 2019,  je vous propose d'aller marcher sur les rives de l'Aiguebrun. Nous pourrons apercevoir des vestiges d'habitats néolithiques, des maisons troglodytes, et la belle et étonnante Baume de l'eau. 

    Parcours sensiblement identique à celui de l'année dernière au mois de juin, lors d ela fête de Lacoste, mais que nous avions été obligés d'écourter pour diverses raisons.

     

    Une balade au rythme de la promenade avec de nombreux arrêts pour commenter les lieux visités.

    Rendez-vous le dimanche 19 mai à 9h00 sur le premier parking de la petite route de l'auberge Seguin

     

    Pour se rendre au point de rendez-vous :

    - Venant de Marseille, passer Lourmarin et sa combe, laisser sur la gauche la direction Bonnieux et prendre la direction Apt sur la D943.

    -Au carrefour avec la D113 prendre à droite direction Buoux.

    La balade du mois de juin

    La balade du mois de juin

    Un peu plus loin, quitter la D113 et la direction Buoux, pour prendre à droite la petite route qui mène à l'auberge  Seguin, passer le village de vacances en ruines, traverser le pont étroit sur l'Aiguebrun et se garer tout de suite après sur le premier parking en contrebas à gauche.

    La balade du mois de juin

    Le rendez-vous est fixé à 9h00 sur ce parking.

    Nous irons d'abord en rive droite de l'Aiguebrun jusqu'à l'auberge Seguin par un sentier étroit et végétalisé, puis, passant rive gauche, nous remonterons le cours d'eau au plus près jusqu'à un gué. Nous irons ensuite sur les hauteurs de la rive droite pour nous diriger vers l'étonnante Baume de l'eau et retour au parking en passant tout près de l'auberge Seguin et la falaise des grimpeurs de Buoux, retour au parking.

    vestiges d'habitats néolithiques, habitations troglodytes, balade au fil de l'eau, bories et ruines diverses de bergeries sont au programme, nous sommes au pays des constructions en pierres sèches..

    Distance environ 8/9km pour un cumul de dénivelé ne dépassant pas 300m.

    La balade du mois de juin

    La balade du mois de juin

    La balade du mois de juin

     Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade, il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     tel à utiliser en cas de désistement de dernière minute ou en cas d'arrivée en retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    La balade ne présente aucune difficulté majeure, mais prévoir, comme d'habitude,  de l'eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels, bonne humeur  et pique nique, un chapeau n'étant pas inutile sur certains tronçons du parcours.

     

    La balade du mois de juin 

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  Ce dimanche 14 avril toute l'équipe des randonneurs des AH était là, à l'heure, au rendez-vous pour cette petite balade sur les berges du Verdon au départ de Quinson.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    Après la petite grimpette du grand escalier de pierre, nous arrivons sur le belvédère qui nous offre les basses gorges en alignement, le sentier est parfois bâti sur l'eau, au moyen de poutrelles accrochées à la paroi rocheuse.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    Nous allons passer plusieurs escaliers, soit taillés dans la pierre, soit sous forme d'échelles métalliques passant sous les surplombs de roche mais toujours le long du canal, parallèle au Verdon, qui alimentait Aix en Provence au XIX ème siècle.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    Chaque fois la vue est différente et toujours plus belle 

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

      Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les fleurs de saison ne sont pas encore toutes sorties, mais par ci par là un joli bouquet de rares et fragiles Fritillaires demandent un petit arrêt admiratif

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Fritillaire à involucre (genre de tulipe noire sauvage)

    Nous arrivons au long tunnel et là...déception, le sol est inondé de par les dernières pluies abondantes, aux alentours de 25cm d'eau boueuse.

    Nous préférons ne pas tenter le passage  sous peine de rester toute la journée avec les pieds mouillés surtout pour ceux qui sont équipés de chaussures basses, quant à passer pieds nus, je le leur déconseille fortement , l'eau pouvant cacher, dans la noirceur du long tunnel, des cailloux pointus pouvant blesser la plante des pieds.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Nous allons donc rester ici pour notre  pique nique, d'ailleurs c'est l'heure, et rebrousserons chemin après la pause, le parapet du canal devant la cabane des gardes nous accueille.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Le retour par le même parcours sera l'occasion d'avoir des points de vues sous un angle différent, soyons optimiste, tout n'est pas négatif.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    au belvédère de Quinson, nous aurons le plaisir de voir, sur la rive opposée inaccessible, la chèvre blanche et son bouc, qui sont les occupants des lieux 

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     un parterre d'iris nains violets  termine cette balade dans de belles couleurs.

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    Rendez-vous pour la balade du mois de mai...programme à venir prochainement

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

     

    Les basses gorges du Verdon, 14 avril 2019

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Pour cette balade du 14 avril 2019, je vous propose de sortir de notre département pour aller cheminer dans les basses gorges du Verdon.

    Nous y sommes déjà allés  au mois d'avril en 2017, c'est un parcours superbe.

    Le compte rendu de cette balade de 2017, ici  clic

    Les basses gorges du Verdon, la balade du mois d'avril 2019

     

    Au départ du pont sur la D13, juste avant le village de Quinson, parking facile, rdv à 9h30.

    Nous prendrons le sentier qui circule sur la berge aménagée du Verdon et parfois au dessus de l'eau sur un ponton sécurisé.

    Outre les falaises en face, trouées de nombreuses grottes, nous pourrons admirer les eaux émeraude du Verdon, et probablement canards et autres animaux. Un  canal (maintenant à sec) qui passe parfois en tunnel sera notre fil conducteur pour arriver sous l'aplomb de la chapelle Sainte Maxime où nous établirons notre pique nique, et pourquoi pas, comme souvent, en compagnie de quelques chèvres du Rove qui sont en semi liberté. 

    Pour le retour, soit nous reviendrons (voir tracé) par le plateau, soit, par un sentier pentu (flèches rouges) qui revient sur la berge, ce sera, en fonction des envies du groupe.

    1er cas: cheminement plus facile mais plus long et un peu monotone

    2ème cas : pente raide, mais les berges vues dans l'autre sens sont superbes, entre autre au moment de l'arrivée au pont de Quinson. 

    la balade du mois d'avril, dans les basses gorges du Verdon

      

    La balade du mois de mai 2018

     La balade du mois de mai 2018

     La balade du mois de mai 2018

     La balade du mois de mai 2018 

    La chapelle Sainte Maxime qui surplombe les basses gorges, lieu idéal pour la pause de midi.

    ***************

      Le rendez-vous est donné le 14 avril à 9h30 au pont de Quinson, chacun prendra l'itinéraire de son choix, ceci n'est qu'un exemple.

    la balade du mois d'avril, dans les basses gorges du Verdon

     

    Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade, il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     tel à utiliser en cas de désistement de dernière minute ou en cas d'arrivée en retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    La balade ne présente aucune difficulté majeure, le dénivelé est inférieur à 350m la distance de 11km500 dans la version la plus longue.

    prévoir, comme d'habitude, bonne humeur, pique nique, de l'eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels.

     Note de dernière minute : nous aurons un long tunnel à passer (le canal abandonné passe souvent sous la roche) une lampe est fortement conseillée, sans être indispensable.

     

    La balade du mois de mai 2018

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  La balade mensuelle des Amis de l'Huveaune, notre association de préservation du Patrimoine, a ce dimanche 10 mars, la Tête de la Marquise comme objectif de balade.

    Siou Blanc, la tête de la Marquise avec les AH.

    Tout au long du cheminement nous ferons quelques haltes pour évoquer le travail des anciens afin de garder en réserve la précieuse eau de pluie que le plateau du Siou Blanc laisse filer dans ses très nombreux avens et gouffres sans pouvoir la garder en surface.

    Puits, citernes, sambro et eiguié ponctuent de loin en loin cet immense plateau.

     (sambro = rocher creux retenant l'eau de pluie; eiguié = petit ruisseau d'écoulement des eaux, vers un sambro par exemple.)

    Nous sommes 17 au départ de cette charmante balade vers cette Tête de la marquise, ce rocher curieux bien caché dans une végétation abondante dans la forêt de Morières.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Je rappelle brièvement les petites instructions habituelles concernant le respect de la Nature, que le groupe respecte et fait respecter par ailleurs, aujourd'hui sensibilisation toute particulière quant au risque d'incendie important sur cette zone asséchée et parcourue par un bon Mistral.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Départ du superbe Chêne de Mistral, nous prenons la piste, qui dès les premiers mètres nous offre un tapis de crocus annonçant le printemps

    La tête de la Marquise avec les AH.

     rapidement nous quittons la piste pour une sente discrète qui file en serpentant dans une forêt de yeuses et qui va nous emmener vers notre première halte, le Puits de Junca. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le Puits de Junca, cet étonnant puits-citerne qui recueille l'eau de ruissellement de surface par des barbacanes bien visibles

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le puits et ses barbacanes

    La tête de la Marquise avec les AH.

     les questions-réponses vont bon train, les AH sont toujours intéressés par tout ce qui concerne le patrimoine, qu'il soit culturel, industriel, paysan et humain.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     la petite troupe reprend la marche, 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    petit arrêt symbolique devant l'assèti dou pastre...qui pourrait être aussi bien le trône de Saint Louis rendant la justice sous son chêne !

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le siège du berger...assèti dou pastre

    La tête de la Marquise avec les AH.

     cheminement en file indienne sur un sentier étroit et tortueux

    La tête de la Marquise avec les AH.

     puis traversée de la piste du Centre pour monter vers la Citerne Neuve qui sera, elle aussi, objet de curiosité quant à son impluvium constitué par la toiture de l'abri attenant et les eiguié qui dirigent l'eau vers l'intérieur de la citerne.

    Citerne toujours en service pour alimenter en eau les troupeaux de vaches du plateau.

    La tête de la Marquise avec les AH. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Direction maintenant vers la fameuse Tête de la Marquise

    La tête de la Marquise avec les AH.

    bien cachée dans les bouquets de yeuses. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    Avec séance de poses photos souvenirs 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

    Nous prenons un sentier peu tracé et nous passons devant le gouffre des Enfers où chacun jette un coup d’œil, soit avec effroi, soit avec envie de prendre une corde et d'y descendre... 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Montée vers le beau lapiaz qui culmine au dessus de la canopée, la pause pique-nique était prévue ici, mais les rafales violentes de Mistral nous incitent à trouver un emplacement plus abrité, même si moins ensoleillé.

    La tête de la Marquise avec les AH.

    le lapiaz battu par le vent violent 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     nous ne nous attardons pas et revenons vers Citerne Neuve où un agréable espace bien abrité nous offre un épais tapis de feuilles de chêne pour le confort fessier.

    Nous repartons vers la piste du Centre que nous prenons vers le sud pendant quelques centaines de mètres, puis un sentier tracé dans une végétation de bruyère, romarins et kermès nous ramène vers la piste du matin et le Chêne de Mistral. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

     pleine saison des crocus qui abondent sur ce plateau 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     fin de la balade, rendez-vous est pris pour le mois d'avril... 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Une jolie balade d'environ 7km600 et d'un cumul de dénivelé ne dépassant pas les 200m,

    mais dans une excellente ambiance, comme toujours avec les Amis de l'Huveaune.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    Pour ce mois de mars, je vous propose une balade facile, mais très belle, sur ce beau plateau du Siou Blanc resté sauvage et naturel, avec comme objectif principal, une roche étrangement découpée :

    "la Tête de la Marquise".

     **********

    Nous démarrerons la balade devant le grand Chêne de Mistral sur la route forestière qui traverse le plateau, depuis Signes jusqu'à Solliès-Toucas.

    le chêne de Mistral

     

    le puits de Junca 

    Le Siou Blanc, la tête de la Marquise

    citerne neuve et son impluvium original

    roches dans la forêt des Morières

    la difficile à trouver "tête de la Marquise"

    un lapiaz où nous pourrons faire notre pause pique nique en plein cœur de  la forêt des Morières et au dessus de la canopée,

    le cas échéant belle ombre sous les yeuses à proximité du gouffre des Enfers.

     

    des roches étranges, couvertes de lierres

    Une balade d'environ 8km500 pour un faible dénivelé de moins de 250m avec de nombreux passages en forêt dense,

    et avec un peu de chance, rencontre avec les chevaux en semi liberté et/ou les troupeaux de vaches.

    ************

    Rendez-vous sur le parking de co-voiturage sur la D2 au lieu dit : "les platanes" peu avant de prendre la route forestière du Siou Blanc où nous irons en convoi

    Balade du mois de mai 2017, l’éléphant de pierre du Siou Blanc

     le plan d'accès au point de ralliement

    Rendez-vous le 10 mars 2019 à 8h45  ici :

    Balade du mois de mai 2017, l’éléphant de pierre du Siou Blanc

    Pour se rendre au point de ralliement des voitures, depuis Marseille, direction Cuges les Pins, passer OK Corral, au carrefour du Camp (nouveau rond point) , tourner à gauche sur la D2 direction Signes, rester sur la D2 jusqu'au parking  au lieu dit "LES PLATANES" parking de co-voiturage, 

    sur la section de D2 limitée à 70kmh.

    soit environ 8,5 km après avoir passé le carrefour du Camp. 

    ******************

    Nous irons ensuite en convoi, au point de départ de la balade sur le chemin du Siou Blanc parking du chêne de Mistral

    ******************

    Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade, il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     tel à utiliser seulement en cas de désistement de dernière minute ou en cas de retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    Prévoir, comme d'habitude, bonne humeur, pique nique, de l'eau en quantité suffisante, chapeau et bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels.

    Balade sous le signe de la promenade, pas de la rando sportive, mais des chaussures de randonnées hautes ou basses sont malgré tout nécessaires.

     

    Balade réservée aux adhérents de l'association des Amis de l'Huveaune. 

     

     

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  Enfin le beau temps est au rendez-vous pour notre balade mensuelle, tout le monde est à l'heure pour le départ, sur le parking de la Gardiole dans les calanques. Nous sommes quatorze pour cette balade qui a été reportée une fois.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Un soleil encore bas, mais bien présent illumine cette matinée.

    Du parking, nous descendons dans le vallon de Chalabran, direction, plein ouest vers le puits de Cancel 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Peu avant de sortir de ce beau vallon qui monte tranquillement, nous avons devant nous, les contreforts du Mont Puget 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    puis le sentier nous dirige vers le puits de Cancel, et les deux rochers appelés les "Gardiens" où nous faisons une première pause "explication" des lieux. 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    les deux Gardiens du vallon, à droite le vallon de Sainte Marthe, à gauche le vallon de l'Herbe que nous remontons, en fait d'herbe, il y a surtout des roches et de la caillasse ! 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

     la remontée vers le Grand Estret se fait sans difficulté, chacun à son rythme.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

     

    et avec le sourire

     

     

     

     

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    nous contournons les grosses roches du vallon et nous arrivons sur la croupe qui relie le Grand Estret au mont Puget 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Un peu de vent nous rafraîchit des suées de la montée, nous filons illico vers notre objectif, le sommet du Cap Gros, où nous allons faire notre halte pique nique.

    Les vestiges du refuge Félix Roche rappellent quelques souvenirs aux vieux randonneurs qui l'ont connu (mais non t'es pas si vieux Robert ! ) avec son puits citerne où il y a encore de l'eau. 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Vestiges du refuge Félix Roche, le puits citerne, au cap Gros, juste devant la brèche du Saut du Chat.

     Une belle entrée maritime nous prive du beau ciel bleu envisagé, mais cela ne décourage personne, nous allons déjeuner ici, sur un belvédère offrant une superbe vue sur la mer

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Alain vérifie ce que je lui dit, il puise de l'eau : "elle est glacée" dit-il ! 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Le puisatier de service, testeur d'eau.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Nous nous installons sur une banquette rocheuse, face au soleil, quand il arrive à percer la brume qui entre en terre. 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

     en dessous de nous, la brèche du Saut du Chat, suivie du val Vierge et tout en bas, la difficilement accessible calanque Saint jean de Dieu, dite de l’œil de verre.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

     un peu plus vers l'ouest, la vue sur le col de la Candelle et les îles.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    la Candelle et tout devant, son Candelon, au large l'île de Riou dans les vapeurs de la brume de mer.

    Les entrées maritimes reprennent de plus belle après une petite pause ensoleillée, nous décidons de repartir, retour sur nos pas sur une grosse centaine de mètres,  puis vers l'est et la descente de long de la crête de l'Estret

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    en direction du parking de la Gardiole, dans la brume les falaises de Soubeyrannes peinent à nous offrir leur belle couleur rougeâtre d'après-midi.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    les falaises de Soubeyrannes dans la brume de mer 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Sur  cette longue piste caillouteuse, Alice et Delphine caracolent en tête. 

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Alain en pleine méditation...

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    la brume de mer s'estompe, nous arrivons au parking archi bondé en cette belle journée, malgré tout peu gâchée par la petite grisaille qui n'a fait que passer. 

    Une balade de 11km700 avec un cumul de dénivelé de 400m, et comme toujours avec les AH, c'était dans la bonne humeur.

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

    Balade sur les hauteurs des calanques avec les AH

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  

    La balade prévue le 10 février ayant été annulée pour cause de temps à gros risque de pluie, elle est reportée au 17 février.

    ( pour ceux qui connaissent des prières faites en sorte que nous ayons ce jour-là, un beau ciel bleu et si possible, sans vent ! ) .

    Pour ceux qui s'étaient inscrits le 10, pensez à le reconfirmer  pour le 17, merci, la réinscription n'étant pas automatique.

    *****

    Je vous propose une balade sur les hauteurs des calanques, un point de vue superbe, sur le Cap Gros.

    La balade de février des AH

    au loin de l'autre côté de la baie de Cassis, les falaises de Soubeyrannes

    *****

    La balade de février des AH 

    à proximité des vestiges du refuge Félix Roche, le puits-citerne du cap Gros

    ***** 

    La balade de février des AH

    vue sur le vallon de la Candelle

    *****

    Nous partirons du parking du col de la Gardiole, puis par le charmant vallon de Chalabran, nous remonterons tranquillement jusqu'au Puits du Cancel où nous prendrons le sentier raide (mais il faut bien monter un peu ! ) du vallon de Sainte Marthe.

    Une fois sur le sommet du Grand Estret, nous filerons facilement vers le point de vue du Cap Gros.

    Le retour, bonne nouvelle, sera tout en descente, par la piste des crêtes de l'Estret, avec vue panoramique sur les deux côtés.

    Ce sera une balade sans difficulté de 10km pour un cumul de dénivelé de 360m.

    *****

    Attention :

    - en cas de pluie annoncée, la balade sera annulée et probablement reportée.

    - en cas de grand vent, la balade sera modifiée, le cap Gros étant peu abrité des vents, nous irons ailleurs.

    Je préviendrai les inscrits par sms.

    *****

    Rendez-vous le 17 février 2019 à 9h00,

      sur le parking de la Gardiole,

    la route d'accès, en mauvais état, se prend juste en face de l'entrée du camp militaire de Carpiagne sur la route de la Gineste, passer les chicanes en bois, sauf si le panneau sens interdit est activé, auquel cas attendre là.

    (route interdite systématiquement en été, mais libre en hors saison de risque de feu de forêt).

    *****

      

    Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade, il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     mon tel à utiliser en cas de désistement de dernière minute ou en cas d'arrivée en retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    La balade ne présente aucune difficulté majeure, mais prévoir, comme d'habitude,  de l'eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels, bonne humeur  et pique nique.

     

    Balade de rentrée des AH

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Pour ce mois-ci, je vous propose une balade sur les hauteurs des calanques, un point de vue superbe, le Cap Gros.

    La balade de février des AH

    au loin de l'autre côté de la baie de Cassis, les falaises de Soubeyrannes

    *****

    La balade de février des AH 

    à proximité des vestiges du refuge Félix Roche, le puits-citerne du cap Gros

    ***** 

    La balade de février des AH

    vue sur le vallon de la Candelle

    *****

    Nous partirons du parking du col de la Gardiole, puis par le charmant vallon de Chalabran, nous remonterons tranquillement jusqu'au Puits du Cancel où nous prendrons le sentier raide (mais il faut bien monter un peu ! ) du vallon de Sainte Marthe.

    Une fois sur le sommet du Grand Estret, nous filerons facilement vers le point de vue du Cap Gros.

    Le retour, bonne nouvelle, sera tout en descente, par la piste des crêtes de l'Estret, avec vue panoramique sur les deux côtés.

    Ce sera une balade sans difficulté de 10km pour un cumul de dénivelé de 360m.

    *****

    Attention :

    - en cas de pluie annoncée, la balade sera annulée et probablement reportée.

    - en cas de grand vent, la balade sera modifiée, le cap Gros étant peu abrité des vents, nous irons ailleurs.

    Je préviendrai les inscrits par sms.

    *****

    Rendez-vous le 10 février 2019 à 9h00,

      sur le parking de la Gardiole,

    la route d'accès, en mauvais état, se prend juste en face de l'entrée du camp militaire de Carpiagne sur la route de la Gineste, passer les chicanes en bois, sauf si le panneau sens interdit est activé, auquel cas attendre là.

    (route interdite systématiquement en été, mais libre en hors saison de risque de feu de forêt).

    *****

      

    Afin de s'assurer que tout le monde est bien arrivé à destination avant le départ de la balade, il est impératif de s'inscrire auprès de Jean Luc 

    mail : calypso-13@hotmail.com

    et de laisser un numéro de tel portable lors de l'inscription.

     

     mon tel à utiliser en cas de désistement de dernière minute ou en cas d'arrivée en retard au rdv :

    06 28 22 90 34

     

    La balade ne présente aucune difficulté majeure, mais prévoir, comme d'habitude,  de l'eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, mini sac poubelle pour les déchets personnels, bonne humeur  et pique nique.

     

    Balade de rentrée des AH

     

     

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  Annulée en décembre 2018 pour cause de mauvaise météo, cette balade est remise au programme pour ce mois de janvier 2019, malgré un ciel assez incertain, c'est un groupe d'irréductibles de 15 AH qui sont au départ.

    Les voitures garées, nous filons sur la petite route du Resquiadou, heureusement que le décor va bientôt devenir agréable car ici c'est assez immonde, tags, ordures et carcasses abandonnées sont le décor de cette route qui pourrait être superbe, vite quittons cet endroit pour grimper dans le massif des collines de la Nerthe.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    Une fois franchie la passerelle qui enjambe un ruisseau à sec d'eau mais pas d'ordures, nous grimpons enfin dans une colline qui rapidement nous offre ses joyaux.

    Au premier point haut, une pose pour admirer et éventuellement expliquer le panorama qui est sous nos yeux à plus de 180°. 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     

    photo d'archive Jluc

     La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Le parcours sera en "montagnes russes" montées et descentes vont alterner, toutefois sans trop de difficultés, un peu de couleur sous ce ciel gris nous est offerte par les argéras en fleurs.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     en approche du vallon du Coucourdier, la ligne de chemin de fer de la côte bleue nous offre  le spectacle de ses nombreux viaducs et tunnels.

    Le train de la côte bleue

    La particularité de cette côte sauvage est d'être traversée de tout son long par une ligne de chemin de fer qui pourrait se comparer à un tortillard, et qui dessert depuis des lustres tous les villages de la côte bleue. Viaducs et tunnels ponctuent cette ligne, qui ma foi, ne dénature pas vraiment ce paysage, l'avertisseur de la "Micheline" venant parfois troubler la quiétude des lieux quand le train s'engage dans un tunnel.

    Image1

    Voyageurs d'un autre siècle profitant du paysage, on ne s'encombrait pas trop de "sécurité" et tout se passait bien.

    Ce tracé ferroviaire est  un vrai défi à la nature.

    Entre 1908 et 1915, 23 tunnels furent percés et 18 viaducs érigés pour dompter les contours sinueux de la chaîne de la Nerthe.

    La ligne du Train Bleu reste d’ailleurs à ce jour l’une des plus coûteuses de l’histoire des chemins de fer français. 

    Au début du siècle, l’objectif était d'offrir à l'agglomération marseillaise une porte de sortie ferroviaire supplémentaire. Mais déjà l’avant-projet rédigé en 1903, pressentait que la ligne attirerait « de nombreux promeneurs ».

    Quelques décennies plus tard, la prophétie semble s’être réalisée.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Il fait encore bien gris quand nous pénétrons dans le vallon du Coucourdier, mais une petite grimpette va nous emmener vers un peu plus de lumière.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    la sente est étroite, le groupe s'étire en file indienne, obligeant les bavard(e)s à attendre d'être arrivé(e)s en haut pour reprendre le fil de la conversation !  sarcastic

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    Un virage serré et nous sommes sur la piste du DFCI qui porte le nom de "route Pompidou" .

    Un peu d'histoire :

     La piste RDF qui s'ouvre devant nous,  avant d'arriver au fort de Figuerolles, est un vestige bien transformé de l'attaque sauvage des promoteurs immobiliers sous la Présidence de Georges Pompidou, c'est pas hier !

    A cette époque des promoteurs  peu scrupuleux avaient commencé à tracer une route pour arriver en bordure de mer et y construire résidences et marinas, en toute illégalité mais avec l'appui "d'en haut". ( le bruit court que la présidence Elyséenne avait donné son aval pour ce projet "ami"  ).

    Ce territoire est sur la commune du petit village du Rove, et les élus de ce village (de l'époque) ont réussi à venir à bout de ce projet scandaleux. Il est difficile de trouver des détails sur cette affaire maintenant ancienne mais la route est toujours là transformée en RDF et les locaux la nomment comme par hasard, " la route Pompidou !".

    Une commune de quelques milliers d'âmes a pu venir à bout de crapules soutenues par les plus hautes instances de l'Etat, n'y pourrait-on pas voir un certain esprit gaulois qui dans les BD se situe en Bretagne ? Un état d'esprit "Astérix Méridional" des années 60/70 !

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Pose ici de quelques minutes pour la photo de "famille" où il manque, comme toujours, le photographe, merci Léandre.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Quelques centaines de mètres plus loin, et nous voilà au fort de Figuerolles, dont les ruines abandonnées sont dans un piteux état.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Le fort de Figuerolles :

    Le fort de Figuerolles, comme celui de Niolon est une batterie construite entre 1880 et 1890 affectée à la surveillance stratégique  de la rade ouest, il fut modernisé en 1918 et appelé "barrière de fer ".

    il a été désarmé après 1940 et rendu à la commune propriétaire du terrain, puis...abandonné totalement.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    emplacement d'un canon 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     la zone couverte s'étend sur plus de 180°, aujourd'hui c'est devenu un superbe point de vue sur la rade de Marseille et une grande partie de la côte bleue.

    Nous reprenons la marche et filons maintenant vers notre objectif, la calanque de Figuerolles, tout en bas dans le fond du vallon 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    Un petit col offre la vue sur la petite plage de galets ceinturée par la ligne de chemin de fer 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    descente sur un sentier facile, cheminement dans le vallon, et nous voilà en approche de cette petite calanque, il nous faut auparavant passer sous le pont du train. 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    et nous y arrivons après une belle descente courte mais raide 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     chacun se pose où il peut, le plus confortablement possible et comme c'est l'heure de déjeuner, nous changeons d'occupation, après avoir fait fonctionner les jambes, c'est au tour des mâchoires...

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     Il est encore tôt mais comme le soleil reste caché, le froid arrive subrepticement, nous décidons de repartir, un peu plus de 130m de dénivelé d'un seul tenant nous attend pour remonter au petit col, on va faire ça tranquillou ! 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    alors qu'Yvette et les trois compères prennent le raccourci en forte grimpette, ils se pavanent en nous attendant et prennent la pose "photo". 

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     retour dans le vallon du Coucourdier qui nous donne la vue sur ses roches de crêtes érodées et en équilibre.

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

     cheminement inverse jusqu'au parking. Fin de belle rando de début d'année.

    Une balade d'environ 9km700 pour un cumul de dénivelé de 400m, sous le signe de la bonne humeur et de la convivialité, les AH une fois de plus n'ont pas failli à leur réputation.

    Crédit photos : Yvette, Alain, Gilles, Léandre, Jluc

     

    La balade de janvier des AH sur la côte bleue

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

     

    Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique