•  

     

       Pour cause de Mistral violent et de peu d'abri dans la calanque de Podestat, la balade a été modifiée au dernier moment au profit de la superbe calanque de Sugiton, un parcours un peu plus court, bien que tout de même un peu plus "sportif" et l'assurance d'être complètement abrités du Mistral pour le pique nique. 

     Ceux qui ont répondu "présent" sont à l'heure au rendez vous à l'entrée du parc des Calanques, à Luminy.

    Il fait froid, mais le moral est au beau fixe, c'est l'essentiel.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Petit briefing de départ avant la photo du groupe prise par Léandre 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Bien emmitouflés, c'est parti pour la traversée du parc de Luminy

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    premier arrêt devant ce qu'il reste (en réalité, pas grand chose !)  d'un four à chaux, datant du temps où dans cette partie des calanques, l'activité humaine était importante, agriculture avec vignes et oliviers, fours à chaux alimentés par une carrière située un peu plus loin.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Au col de Sugiton, vite atteint, le mont Puget nous domine, et 2ème arrêt pour raconter l'anecdote du "sentier du Centaure".

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Direction Sugiton, tout en bas, en passant par le discret sentier rouge qui dégringole dans l'étroit couloir de la Cisampe 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    un peu moins confortable que la piste, mais offrant des points de vue extraordinaires 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     le large, le cap Morgiou, l'aiguille de Sugiton, la calanque ne se voyant pas encore car à la verticale, 200m en dessous, la descente continue

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    le couloir, un peu technique est passé sans problème, le Torpilleur, emblème de Sugiton est encore loin, en bas ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     descente raide et un tantinet sportive jusqu'à l'arrivée dans le domaine des escaladeurs, la base de la falaise des Toits.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    dans le cirque formé par la falaise des Toits, il n'y a plus le moindre souffle de vent, exposé au plein sud, c'est un vrai four solaire, certains grimpeurs sont en "petite tenue".

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    les regards se portent sur les escaladeurs pendus à la roche 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     pour beaucoup, ce sera une première que de voir ces "mange-pierres" de si près, cordes, mousquetons et chaussons d'escalade jonchent le sol, en quantité.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Encore pas mal de dégringolade au programme,  avant d'arriver dans la calanque

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     un bout de large sentier, et ça repart dans la végétation basse et dans les cailloux

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     et nous voilà sur la belle esplanade, juste en face du Torpilleur, ce grand vaisseau de pierre posé sur l'eau. 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     la calanque de Sugiton est en forme de Y, une des deux branches est  à l'ombre et le vent y rentre facilement, nous allons dans l'autre partie, exposée à l'Est, totalement abritée du mistral et avec du soleil latéral.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    non pas ici, trop froid ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     mais plutôt ici, sur la plage de galets, nous y serons bien, chacun trouve vite sa place et se réchauffe au soleil

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Nous sommes au ras de l'eau les vagues viennent mourir mollement sur la grève, sauf une, un peu plus nerveuse...n'est-ce pas Gilles ? cool

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    dans le contre jour, deux gabians vont concurrencer un cormoran qui pêche tranquillement devant nous, alignant des apnées à répétition. 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    L'ombre commence à gagner notre petit refuge, il va falloir repartir, pourtant on était bien ici ! 

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     nos compères apprécient une sympathique et charmante baigneuse venue prendre son bain devant nous...

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     l'ombre recouvre la calanque, nous remontons vers la piste qui va nous ramener au col, encore un peu de grimpe sur un sentier étroit

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     pour arriver sur la large piste bétonnée

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    regroupement ici avant de remonter le serpent de la piste

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     laissant derrière nous le Torpilleur dans sa solitude

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

     nous retrouvons le cirque des falaises du bas Puget et revenons au parking par la piste de Luminy prise à l'aller.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    Une jolie balade de 8,5km pour un cumul de dénivelé d'environ 350m.

    Vent et soleil pour une journée agréable en plein air dans un décor, qui il faut bien l'avouer, est exceptionnel.

    Balade du 15 janvier, Sugiton la belle.

    crédit photo, Yvette, Alain etJluc.

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    Yahoo!

    5 commentaires
  •  

     

    Pour cette première balade de l'année 2017, je vous convie à venir participer à cette balade pour un pique nique dans la calanque de Podestat.

    Le départ est prévu de Callelongue, le village calanque du bout du monde.

    Parking sur la route d'accès, des deux côtés, et rassemblement au pond point giratoire planté d'un olivier (impossible de le rater) à l'entrée du village, à la cabane du garde.

    Départ à 9h00, distance environ 9km pour moins de 400m de dénivelé en cumulé, mais prévoir de bonnes chaussures et éventuellement des bâtons de marche, nous débuterons par une belle montée.

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons 

    Nous arriverons sur les crêtes qui surplombent la mer avec superbe vue sur les îles et l'ancien sémaphore

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons

    Nous longerons le pied du rocher des Goudes, des Lames et du rocher St Michel par le sentier en balcon, balisage jaune, qui file vers le col de la Galinette.

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons

    Au carrefour du vallon de la Mounine nous le quitterons (interdiction d'aller plus loin, sentier interdit à partir d'ici) pour s'enfoncer dans le très beau vallon inférieur de la Mounine qui nous amènera en bord de mer sur le sentier des Douaniers au droit de la calanque éponyme.

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons

    Le sentier de la Douane, GR 98, continue en bord de mer jusqu'à la calanque de Marseilleveyre 

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons 

    que nous laisserons de côté pour filer vers les pins de la calanque des Queyrons . 

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons 

    et enfin, au détour du sentier nous apercevrons la calanque de Podestat, nous quitterons le GR pour descendre dans la calanque.

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons

    Le retour se fera intégralement sur le sentier de la Douane jusqu'à Callelongue.

    Balade du 15 janvier 2017 à la calanque des Queyrons

    ***

     Inscriptions nécessaires auprès de Jean Luc Fontaine : calypso-13@hotmail.com 

    Prévoir le pique nique et de l'eau en quantité suffisante.

    Balade avec zéro déchet abandonné comme à notre habitude, prévoir un mini sac poubelle individuel.

     ***

    En cas de météo défavorable, ce programme pourra soit être modifié, soit reporté.

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

         Pour cette deuxième édition de la balade autour des dalles gravées par notre ami Louis Douard, nous avons bénéficié d'un temps exceptionnel, difficile de penser que nous sommes aux portes de Noël.

    Peu de participants mais une ambiance chaleureuse et fort sympathique pour cette hivernale, dernière sortie de l'association pour 2016.

    Le rendez vous avait été donné au parking du Puits de Raimu, en compagnie de l'artiste aux dons multiples. 

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    Nous filons vers les divers points où Louis va nous parler de sa passion pour tout ce qui touche le Garlaban et Marcel Pagnol.

    passage obligé au col d'Aubignane, évocation de ce village décor voulu par Pagnol et bâti par Marius Brouquier, du chemin, nous apercevons les quelques vestiges de cette curiosité.

    Pensez donc, méthode de tournage avant-gardiste, décors en dur, tournage en extérieur ce qui a fait la "marque de fabrique" du cinéaste Pagnol.

    Aubignane est devenu tellement célèbre que c'est, à ma connaissance, "le seul village fictif" qui a donné son nom à un col, porté officiellement sur les cartes IGN !

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Nous empruntons le parcours le plus direct pour aller à l'Atelier du graveur, lui aussi, en plein air, bien entendu.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     mais avec quelques arrêts pour parler de la flore de ce massif, bien qu'en veilleuse en cette saison, elle n'en est pas moins remarquable.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     bientôt se dresse devant nous, le mamelon de Garlaban avec sa croix blanche qui scintille au soleil d'hiver

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     et c'est enfin, l'arrivée à l'Atelier de notre ami graveur et commentateur.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Depuis notre dernière visite de nouvelle œuvres ont été ajoutées, toutes aussi superbes les unes que les autres

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     avec leur nom en provençal s'il vous plait !

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     un étonnant pichoun ome, (en prélude à une série "Saint Exupery" ? ).

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     JP ne peut s'empêcher de "baiser Fanny"  !

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Un Papy dubitatif, dixit Mana, moi je dirais contemplatif et admiratif.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    Tiens...un de mes confrères ! 

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard. 

    Un dicton que je vais reprendre à mon compte en temps voulu.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Une paisano qui semble vouloir sortir de la roche et danser pour les visiteurs.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Un livre d'or, placé dans une solide "boîte aux lettres" est à la disposition des randonneurs pour laisser un mot à l'artiste.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     ce qui tente les passionnés d'écriture...

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard. 

    La photo du groupe d'amis réunis pour cette belle journée.

    *****

    le mot de l'artiste "extrait du blog les amis du vieil Aubagne" :

    L'art de la pierre m'était totalement inconnu, mais ce que je fais, je le fais avec amour et conviction...

    Toujours !

    Alors armé d'un simple burin et d'un gros marteau je me suis attaqué à la roche dure pour y graver ce qui, pour moi, représente dans son intégrité, notre chère et belle Provence.

    Après de nombreuses heures de travail solitaire, à genoux, et quelques ampoules aux mains, ma première gravure était terminée.

    Si elle n'est pas parfaite, elle a la naïveté des dessins d'enfants, ceux qu'ils dessinent avec amour pour leurs parents et dans lequel ils mettent tout leur cœur...

    *****

    Nous partons en direction du retour, mais en faisant un beau détour par la grotte du Cerf, puis celle de Manon, la grotte du Plantié.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     une petite descente par un sentier escarpé demande un peu de vigilance

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     et tout au fond de la grotte du Cerf, la petite auge bâtie en ciment par Marius Brouquier pour récolter le mince filet d'eau qui suinte de la roche, Orane Demazi et Marcel Pagnol y ont laissé l'empreinte de leurs doigts dans le mortier encore frais.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     et au dessus, bien délavé par le temps:

    Source Marius Brouquier et  ?? Pagnol ??

    19 août 1934.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     au dehors, la vue s'ouvre sur les collines environnantes

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     le sentier passe en balcon au dessus de la grotte du Plantié, là où Ugolin criait son amour impossible et fou pour Manon

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     autre photo du groupe dans la baume de Manon

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Descente vers Aubignane par le vallon des Piches, puis nous faisons un léger détour par "La Douloire", la ferme d'Angèle, bâtie elle aussi par Marius Brouquier pour les besoins du film.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    Mana joue "Angèle semblant s'échapper de la cave où son père vient de l'enfermer" ! 

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     ce qu'il reste de la Douloire.

    Puis c'est le puits dit "d'Angèle" que Louis nous montre, puits creusé afin d'avoir de l'eau pour pouvoir bâtir ce village décor.

    15m de profondeur et 4m d'eau à l'époque, un coup d’œil au fond, confirme, il y a bien de l'eau.

    Nous sommes en début des années 30, il n'y avait que les mules pour pouvoir apporter du matériel ici, pas de 4x4 , l'eau, il fallait la trouver sur place.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     Pour terminer cet article, je ne peux résister de m'aider de deux gravures, une en hommage au Garlaban, grand faiseur de paix et de sérénité

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

     une autre avec la magnifique colombe de la Paix.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    Un grand merci, Louis,  pour ta gentillesse et ta disponibilité.

    Avec toute mon amitié.

    jluc

    *****

     Joyeux Noël à tous.

    Garlaban, balade aux dalles gravées de Monsieur Louis Douard.

    A l'an que ven, se sian pas mai, que siguen pas men !

    *****

    Crédit photos : Jean Pierre, Gilles, Jean Luc.

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

        C'est une réédition de cette superbe balade effectuée en compagnie de notre ami l'artiste, Louis Douard, que nous vous proposons pour ce dimanche 18 décembre 2016 si la météo le permet.

    Le parcours prévu ne dépassera pas 10 km et avec un dénivelé accessible à tous, toutefois de bonnes chaussures de marche sont nécessaires, bâtons éventuels.

    Le rendez vous est au parking du Puits de Raimu à 9h30.

    accès au parking :

    Depuis la D44 qui relie Eoures à Aubagne, prendre le chemin du Ruissatel qui se trouve juste à côté du parking "sentiers Pagnol" et en face de la clinique st Michel, suivre jusqu'au parking du Puits de Raimu, route étroite. 

    Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

     Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

     Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

     Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

    Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

     

    M Louis Douard étant infatigable, de nouvelles gravures seront à apprécier depuis notre dernier balade sur cet emplacement au mois d'Avril.

     Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

     Inscriptions nécessaires auprès de Jean Luc Fontaine : calypso-13@hotmail.com 

    Prévoir le pique nique et de l'eau en quantité suffisante.

    Balade avec zéro déchet abandonné comme à notre habitude, prévoir un mini sac poubelle individuel.

     

    Les dalles gravées du Garlaban de Louis Douard

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112 

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

       Si toute la semaine le temps a été menaçant, voire mauvais, pour cette balade de dimanche nous avons bénéficié d'une jolie fenêtre météo.

    Après les consignes habituelles, le départ est donné depuis le parking des Claous derrière le centre équestre de Garlaban.

    Garlaban, la grotte du berger

     Non, la photo est trompeuse, ni je vais donner une claque, ni je suis énervé, bien au contraire ! 

    Nous suivons la sente balisée fort proprement en jaune, c'est pour le moment la trace à suivre, nous arrivons assez vite, malgré une belle pente qui nous met "en forme" au premier petit collet juste à l'arrière de N.D. du Château, direction, la belle grimpette raide qui file vers le sommet du mont Rhodanicus où se trouve les vestiges, hélas bien peu représentatifs de la chapelle Santo Crous la luencho.

    Garlaban, la grotte du berger

    La grimpette s'accentue au fur et à mesure de l'approche du sommet, demandant de souffler un peu. 

    Garlaban, la grotte du berger

     Le paysage se découvre lentement, tout d'abord la vierge de N.D. du Château.

    Garlaban, la grotte du berger

     Nous voilà au sommet, ouf ! disent certains ...yes

    Les bases de la chapelle sont bien visibles et montrent  son exposition face à la plaine, au bord de la petite falaise.

    Garlaban, la grotte du berger

     Arrêt pour quelques explications sur cette chapelle appelée à disparaître, y compris de notre mémoire.

     Garlaban, la grotte du berger

    (Sainte Croix la lointaine) Santo Crous la luencho dans une de ses dernières restaurations, il y a déjà fort longtemps.

    Garlaban, la grotte du berger

    Nous en profitons pour admirer le panorama, en face, Marseille, la mer, le massif des calanques côté ouest

    Garlaban, la grotte du berger

     Un vol d'étourneaux qui se place dans l'axe N.D. du Château - N.D. de la Garde (belle image saisie pile poil au bon momentcool

    Garlaban, la grotte du berger

    de l'autre côté, la chaîne de l'Etoile et la dent rocheuse du Pilon du Roy.

    Garlaban, la grotte du berger

    Nous filons en longue descente un peu caillouteuse vers le Duché, puis remontée au col de Puits Rouge, et direction la source de Pichoun Ome tandis qu'un petit groupe file en vitesse pour un aller et retour, vers les grottes des Pestiférés.

    Au passage, un petit commentaire sur l'origine du nom de ces grottes. Marcel Pagnol qui aimait bien Allauch en tant que voisin, avait eu l'idée d'un roman historique sur la peste de 1720 "les Pestiférés" , malheureusement la Faucheuse l'a empêché de le terminer et dans un roman posthume "Le Temps des Amours" il n'en est publié qu'une partie.

    Garlaban, la grotte du berger 

    deux non pestiférés dans la grotte première

     Garlaban, la grotte du berger

     Nous passons sous les grottes et filons vers la source de "petit homme" Pichoun Ome dans une garrigue de romarin qui fleurissent, d'argéras cramés par la sécheresse, et de cistes qui peu à peu reprennent vie.

    Garlaban, la grotte du berger

    Garlaban, la grotte du berger

     la source, bâtie, car ici elle est en un point stratégique du massif, est hélas sèche, en temps ordinaires, il n'est pas rare d'en voir l'eau déborder sur le sentier obligeant à  patauger dans la boue.

    Garlaban, la grotte du berger

     La colonne s'étire sur le sentier confortable qui serpente jusqu'au vallon des Escaoupres, donnant quelques aperçus des mines de bauxite qui aux siècles passés alimentaient l'usine de la Barasse.

    Garlaban, la grotte du berger

     Petit arrêt regroupement au virage serré qui coupe le vallon des Escaoupres, nous le rejoindrons un peu plus loin, au pied de Tête Ronde.

    Garlaban, la grotte du berger

     Mines de bauxite à l'abandon au pied de Tête Ronde

    Garlaban, la grotte du berger

     En face de nous, le Taoumé et en forçant un peu la vue, la grotte de Grosibou de "petit Marcel et Lili des Bellons" .

    Nous arrivons sur le sentier balisage bleu qui monte en suivant le vallon des Escaoupres, direction, la source du Chien.

    Garlaban, la grotte du berger

     malgré la grimpette, le sourire !

    Garlaban, la grotte du berger

     Sur la gauche, la grotte de l'Etoile et sa particularité hydraulique, plus haut, à moitié cachée, la grotte du berger.

    Mais pour le moment, pause bien méritée pour le pique nique de midi (passé) au bord du filet d'eau de la source du Chien sur de belles dalles de calcaire tiédies par le soleil timide du matin.

    Garlaban, la grotte du berger

     Garlaban, la grotte du berger

     C'est reparti pour une belle grimpette vers la grotte du Berger, le Seuil des Bartavelles et lou Pas dei Menoun, là encore avec un franc sourire. 

    Garlaban, la grotte du berger

     tout en bas, le vallon des Escaoupres s'enfonce dans un petit peu de grisaille qui arrive lentement

    Garlaban, la grotte du berger

    Nouvel arrêt à la grotte du Berger pour admirer les peintures du peintre Bernex réalisées lors de la fête Capra 2011. 

    Garlaban, la grotte du berger

     Garlaban, la grotte du berger

    Garlaban, la grotte du berger

     Puis c'est le passage  au Pas dei Menoun qui nous ramène sur le plateau, direction Petite Tête Rouge par le col de Cante Perdrix.

    Garlaban, la grotte du berger

      En face, dans des trouées de soleil, la chaîne de l'Etoile scintille des ses dernières lueurs de la journée.

    Garlaban, la grotte du berger

    Une balade, sous un ciel clément, de 9km200 pour un cumul de dénivelé de 450m environ.

    crédit photos Yvette, Yacca, Gilles et Jluc.

    Garlaban, la grotte du berger

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  • Le calendrier des balades pour cette fin d'année et pour le premier trimestre 2017 est paru.

    ***************** 

    Calendrier prévisionnel des balades

    A noter que la balade initialement prévue au mois de décembre à la calanque de Podestat  a été remplacée par la visite du site de la Corderie pour fêter ses 350 ans et tenter de le sauvegarder.

    Visite  qui sera animée par notre ami Jean Noël BEVERINI le 03/12/2016, des précisions seront annoncées dès que le programme de cette journée sera définitivement fixé.

    (Heure et lieu de rdv, dépôt de gerbe, repas de midi éventuel, etc.) 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    La balade de novembre dans le massif de Garlaban

     

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

     

    Pour cette balade du mois de novembre, je vous propose un circuit avec de multiples mini conférences, dans la massif de Garlaban, côté Allauch.

     

    Au programme, la chapelle ruinée de Santo Crous la Luencho (Ste Croix la lointaine), le col de Puits Rouge et le Peynaou, les grottes des Pestiférés, la source de Pichoun Ome, le vallon des Escaoupres, sa cascade et la source du Chien, la grotte des bergers où le peintre Bernex a immortalisé les chèvres en liberté en les peignant sur la roche.

    Mais nous évoquerons aussi :

    - le berger du XIXème siècle, Bienvenu Pèbre et ses gravures rupestres, témoignage d'un passé qui s'efface non seulement de nos mémoires mais aussi et c'est plus grave, de la roche maltraitée.

    -les mines de bauxite qui alimentaient l'usine de la Barasse.

    -les bancaus où se cultivait et séchait le tabac de contrebande Allaudien au XIXème siècle et même encore au début du XXème..

    -la grotte de l'Etoile et son mystère hydraulique, relaté par M.Pagnol et vérifié maintes fois par nous-mêmes.

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

    De quoi animer pas mal de conversations.

     

    Le départ se fera du parking jouxtant le Centre équestre d'Allauch à 9h00 le dimanche 13 novembre 2016.

    Distance 9km et moins de 400m de dénivelé facile.

    Pique nique sorti du sac, eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, bonne humeur et comme toujours, aucun déchet abandonné sur le terrain.

     

    Cheminement au rythme de la promenade en prenant le temps qu'il faut.

    Bâtons de marche conseillés aux genoux fragiles

    Réservé aux adhérents de l'association des Amis de l'Huveaune.

     

    Les inscriptions sont ouvertes auprès de JLuc,  calypso-13@hotmail.com ou 0628229034.

     

    Pour venir au parking:

    Direction Allauch centre, puis monter vers le cimetière, passer devant le club bouliste, continuer et passer devant le centre équestre, parking juste après.

     

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     Les Dieux des calanques nous ont entendus !

    Après une journée de fortes pluies, voire même de tempête, ce samedi 15 octobre la journée a été plus que clémente, contrairement à toute attente un superbe temps nous accompagne pour cette balade à la mythique Fontaine de Voire.

    Regroupement aux grilles du parc du Château Pastré et s'il fait encore un peu frais, ça ne va pas durer, le soleil est au beau fixe dans le ciel et dans l'humeur du groupe.

    Merci à ceux (3) qui n'ont pas pu venir, d'avoir prévenu pour s'en excuser.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Le parc est encore calme, ça ne va pas durer, tout au bout, les sommets de Beouveyre et  son grand frère Marseilleveyre nous guettent et nous attendent, mais aujourd'hui, nous nous contenterons de  passer, respectueusement, à leurs pieds.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Avant de sortir du parc, petit arrêt au bassin alimenté par les eaux du petit canal de Marseille, lequel arrive en bout de circuit, après, pour lui, c'est la mer. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Malgré les couleurs d'automne, les stigmates de la grande sécheresse estivale sont encore bien visibles, de nombreux kermès et buissons de salsepareille sont morts.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Nous passons sans trop nous attarder devant la ruine de ce qui fut, parait-il, une maison ayant appartenu à Pierre Puget le sculpteur, aujourd'hui devenue un dépotoir immonde.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Le sentier grimpe, il nous faut passer de roches en roches, bel exercice d'échauffement, sous les falaises du massif de Marseilleveyre 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Petits passages, où nous devons, tout de même, bien regarder où nous mettons les pieds, la roche est encore un peu humide et donc, glissante.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Une petite croupe ensoleillée et c'est la première halte, le rythme de la balade est donné, c'est de la promenade, il est hors de question de "cavaler", nous allons prendre le temps qu'il faut pour profiter du panorama, du beau temps et des calanques, côté Marseille.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    ça repart en grimpette, le gros du dénivelé c'est ici, ensuite ça ira mieux. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Belle vue panoramique sur la rade, l'archipel du Frioul et plus loin, la côte bleue 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    sur le rebord de la falaise, deux "gabians" essaient, en vain, de prendre leur envol 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     gabian 1

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     gabian 2

    yes A moins qu'ils jouent aux ventilateurs !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     C'est bien beau tout ça, mais il faut continuer à monter, pour enfin arriver dans le bois de la Selle et redescendre prendre le sentier rouge

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     qui nous emmènera, après un détour, au puits du Lierre

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     sur le petit col, belle vue, très au loin, sur la Candelle et son Candelon, à gauche, le cap Gros est presque hors cadre. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    caché dans la végétation et au pied de la paroi, le puits du Lierre est bien entendu, à sec, le lierre et la salsepareille de la paroi sont eux aussi dans un triste état. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     on a beau scruter, non, il n'y a plus d'eau !

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    no Non, je ne reviens pas de m'isoler pour un besoin naturel...je suis allé prendre en photo, les orgues du Lierre juste à côté et souvent ignorées.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     les grandes orgues du puits du Lierre.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     nous filons direction, le vallon de l'Homme Mort et la Fontaine de Voire tout à côté. Je montre les deux grottes jumelles qui percent la paroi du vallon et qui, sans trop d'imagination dessinent bien une tête de mort. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    C'est dans ces grottes, en fait une seule en forme de U, que le "mystérieux graveur des calanques" Xavier Dechaux s'est donné la mort au XIXème siècle, la découverte de son corps quelques jours plus tard aurait donné son nom au vallon et au plateau de l'Homme Mort. (plateau de l'homme Mort nommé réellement plan de Coulon, le vallon étant quant à lui, le vallon supérieur de Fontaine de Voire).

    descente vers le vallon, nous tournons à gauche et par un étroit goulet fait d' escaliers taillés dans la roche nous arrivons devant le rocher où s'ouvre la source millénaire. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Un mince filet d'eau y coule, ce n'est plus comme il est écrit dans de vieux documents, un jet puissant "gros comme le bras".

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     la roche torturée semble faite de vieux troncs d'arbres fossilisés, apparence seulement.

    Du roi Nann et des tribus Saliennes, en passant par la ferme de Voire du XVIIème siècle et le concert organisé ici par Joseph Méry au XVIIIème siècle, nous ferons un rapide tour de d'histoire de la Fouent de Voiro, et de son riche passé patrimonial.

     

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Après la salutaire pause pique nique et avant que la torpeur ne nous gagne, nous repartons, il nous faut maintenant remonter une piste raide, plus de 85 m de dénivelé en une seule traite.

    Les ruines des bâtiments du corps de ferme de Voire apparaissent, les restanques sont encore debout pour la plupart, difficile d'imaginer que ce vallon aux pentes abruptes était un vaste et riche domaine agricole.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     encore un effort et c'est (presque) gagné ! 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Sur le plateau, les murs d'enceinte de la propriété sont encore bien visibles, nous passons par une ouverture qui fut une porte, négligeant la brèche de la piste, pour prendre un sentier discret et peu fréquenté 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    la végétation se resserre, la file des marcheurs s'étire. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    quelques passages un "toutipeu" sportifs nous emmènent sur un promontoire qui domine le parc et le château 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    vue sur la mer et de la digue face à la plage qui est "le port historique" de la Pointe Rouge.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    la descente depuis le petit baou demande de passer un par un 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    on descend tranquilou et ça passe !  

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    conversation secrète qui m'a été rapportée par les oiseaux :

    Lui : "tu crois qu'il sait où il va le JLuc ?"

    L'autre : "ch'ais pas, ch'uis nouveau !" 

    Un autre : "mais si tu y vas pas, je t'embroche avec mon bâton de marche !" 

    Tous : "Bon d'accord, on y va, on a pas le choix de toutes façons !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Quelques glissades sur les fesses et dérapages plus tard, nous arrivons sur la belle piste finale qui nous dirige vers le château.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     avec la photo du groupe moins un, le photographe.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Pour terminer cette belle balade, ce sera l'Allée Royale, sinon rien !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Merci à tous les participants pour cette journée sous le signe de l'effort mais surtout de la bonne humeur.

    JLuc 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     

    Yahoo!

    6 commentaires
  •  Malgré un temps incertain le matin, les personnes inscrites à cette balade, sont toutes là,

    nous sommes une grosse quarantaine pour cette balade du patrimoine dans notre quartier.

    Rassemblement devant le lycée, quelques consignes...et c'est parti. 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Direction le vallon de la Barasse

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les groupes se forment, ça papote bien, une bonne journée s'annonce.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Premier arrêt, il y en aura beaucoup, devant les fours à chaux (et non des vestiges de blockhaus, comme on pourrait le penser)

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Sur les quatre fours, il n'en reste qu'un encore visible, le puits de chargement est ouvert, nous pouvons apercevoir la paroi recouverte de briques réfractaires

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Jean Pierre et Jean Luc, aidés par Marc donnent des explications sur l'utilité, le fonctionnement et l'histoire de ces fours, vestiges d'un passé industriel important dans la vallée de l'Huveaune.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     descente aux pieds du four pour visualiser les bouches de chargement du combustible et les trappes d'évacuation du produit fini 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     La piste nous emmène plus haut, dans la colline, vers l'immense talus, témoin des rejets des boues rouges déversées ici.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     au sommet, les ruines encore en place du télébenne qui déversait ces boues provenant de l'usine en contrebas

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Dans un ciel mi bleu-mi gris, les collines de Pagnol étalent leur beauté en face de nous, de gauche à droite,

    la Grande Tête Rouge (couleur de la bauxite) le Pounche des Escaoupres et le célèbre Taoumé cher à petit Marcel.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Nous poursuivons dans les ruelles qui nous font arriver en haut du vallon de Chaumery, où nous prenons la piste forestière

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    Au passage, petite leçon sur la signification du balisage des sentiers de randonnées

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     dans un décor aux couleurs d'automne bien en avance !

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     le lieu est propice pour parler de la végétation de nos collines, les sumacs, les pistachiers lentisques et térébinthes, les arbousiers dont quelques uns au superbe tronc rouge.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     puis c'est la petite grimpette jusqu'au Castellum , appelé la tour des Gaulois, bien à tort.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     De fortes rafales de vent nous interdisent, par sécurité, l'accès au sommet du promontoire

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    et ceux qui se moquent de sentir le vent gifler leur visage en profitent pour admirer la vue sur la rade de Marseille et la côte bleue

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     retour dans la clairière en forêt pour un pique nique amical et à l'abri du vent.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous filons ensuite vers la chapelle N.D de Nazareth pour une visite commentée 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les Amis du Vieux st Marcel ont décoré et orné la chapelle, c'est superbe ! 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous aurons droit à une intéressante  visite commentée par le sympathique Vice-Président de cette association 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

     La descente vers St Marcel se fait par la rue Courencq et ses escaliers atypiques

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    arrêt devant la Maison du Rocailleur, maison décoré par ces trompes l’œil en ciment.

    La rocaille était très en vogue au début du XXème siècle pour décorer les maisons bourgeoises en Provence

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Ensuite nous remontons la rue des Crottes pour témoigner du passé du couvent aujourd'hui disparu

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Puis retour dans le vallon de Chaumery et le parking par les rives du canal en évoquant l'épopée de l'eau à Marseille au XIXème siècle

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Merci à tous les participants pour cette belle journée conviviale.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

    Le programme des balades à venir.

     

    Le détail du parcours sera donné un quinzaine de jours avant chaque balade

    Elles sont réservées aux adhérents de l'Association des Amis de l'HuVeaune.

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique