•  

     

    Pour la dernière réunion en vue de la fête de Lacoste "Cultures et Traditions" des 9 et 10 juillet, nous avions décidé de nous offrir une balade avec nos amis Lacostois, adhérents ou non à l'association, tout le monde y était invité.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    L'affiche de la manifestation

    Partir du grand parking sur la route de Gordes et filer à l'Abbaye de Senanque par un jeu de sentiers campagnards et forestiers offrant plusieurs aspects, pierres sèches, chênaie, sentier souvenir des maquisards Gordois, le périmètre de l'Abbaye puis retour par le GR 97 , traversée de Gordes et fin de la boucle.

    Six femmes, deux hommes, un mini chien...la parité n'est pas assurée mais on s'en fiche du moment que la bonne humeur est au programme. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous filons à travers la toute petite route bordée de murs en pierres sèches pour rejoindre le sentier forestier qui longe un moment le lit à sec de la Senancole 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Maisons troglodytes et vieilles pierres sont tout autour de nous. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    La route devient vite chemin muletier pavé 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    et nous entrons dans le lit de la Senancole envahi de genêts odorants

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le cheminement se poursuit dans la forêt, les sentiers s'enchaînent...

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Les cailloux du chemin font place à de la terre, puis nous bifurquons sur la gauche pour prendre une longue sente caillouteuse qui grimpe jusqu'au plateau de la Débroussède 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Balisage non normalisé mais néanmoins explicite (direction l'Abbaye) et en tous cas...bien beau. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     La longue montée se fait au rythme de chacun et sans trop de difficulté.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque 

    Luberon, L'abbaye de Senanque 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    pour enfin arriver à la ferme de la Débroussède, un lutrin marque le lieu et donne quelques explications sur ce haut lieu de la résistance Gordoise 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

    Très belle construction qui a du être une belle et vaste propriété, du temps où les hommes habitaient encore la colline

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le lieu est propice à une belle pause, avant de descendre dans le vallon  ombragé par de superbes chênes

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Pois de senteur, sur lit de lierre 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous arrivons à l'Abbaye par l'arrière, l'endroit est calme, ombragé et propice à la pause de midi, mais avant tout nous allons saluer à notre manière le vieux chêne troué, et poser avec lui pour la "photo de famille".

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le vieil arbre n'est pas mort bien que coupé en deux sur sa longueur et percé d'un beau tunnel vertical 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Un peu en arrière, tables et bancs nous attendent pour un pique nique convivial sur une aire mi soleil, mi ombre. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

    Certains en profitent pour faire une sieste-calin... 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous reprenons notre route avant de trop sombrer dans la torpeur provoquée par la quiétude des lieux. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous filons sur le côté de l'Abbaye rejoindre le GR qui monte sur le coteau en contrebas de la route de Gordes, jolie remontée "avalée" sans peine jusqu'à longer la route puis tout de suite prendre reprendre le sentier balisé GR qui descend vers Gordes.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Cheminement, là aussi, entre deux murs de pierres sèches, parfois récents, parfois anciens et mi écroulés.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Dans Gordes, il faut être vigilant pour garder le groupe cohérent et suivre le balisage qui traverse de superbes ruelles en pente.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

      Luberon, L'abbaye de Senanque

    offrant de belles vues sur Gordes et sa falaise

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Nous poursuivons par une rue goudronnée qui nous fait admirer un panorama exceptionnel.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     avant de revenir sur la D2 que nous traversons pour rejoindre le parking par un jeu de ruelles entre murs en pierres afin d'éviter la route.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    A bientôt pour la fête de Lacoste des 9 et 10 juillet.

    yesLe programme de la fête Cultures et Traditions de Lacoste sera donné ici dans quelques jours...mais pensez à réserver votre dimanche pour une virée en Luberon, expositions d'artistes mais aussi d'objets anciens faisant partie du patrimoine paysan de Lacoste, de nombreux auteurs dédicaceront leurs livres, ateliers enfants, visite guidée du village, Aïoli (sur inscription) samedi soir, bal du samedi soir par des musiciens Lacostois, bal du dimanche soir par le groupe les "Bien-Entendus", contes pour enfants, conférences en plein air...entres autres.

     Jluc.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  •  

     Randonnée organisée en partenariat avec l'Office du Tourisme Intercommunal du pays d'Aubagne et de l'Etoile.

     

     

     

           Pour cette balade au plus près des sources de l'Huveaune, il y a 34 présents et 4 accompagnateurs, Leslie, l'agent de la maison du tourisme, vient faire le point avant que nous démarrions.

    Après les recommandations d'usage et tout particulièrement sur le principe "zéro déchet abandonné" que tous acceptent sans la moindre observation, nous partons.

    Le soleil est au rendez vous, un petit vent nous évite de subir les premiers assauts de la chaleur.

    Jluc guide la balade comme prévu, Yvette et Jacques assurent la liaison au sein de groupe et Alice ferme la marche.

    Il ne s'agit pas de se contenter de marcher en pleine nature, le guide et les accompagnateurs sont là, aussi, pour commenter la rando. Histoire de l'Huveaune, nom des fleurs, patrimoine, environnement, etc.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous prenons la large piste de la Taurelle, à gauche de beaux chênes rouvres, à droite les prés colorés.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Au bout de la piste, l'étang de la Taurelle est envahi par les coassements d'amour des grenouilles, notre présence, pourtant nombreuse, ne semble pas gêner les protagonistes. Silencieusement, nous nous approchons pour écouter cette symphonie.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Sous les frondaisons, un Col-Vert attend notre départ.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous voilà arrivés sur les abords de l'Huveaune, dans la végétation serrée, se cache quelques vestiges de constructions anciennes, du temps où le cours de notre Ubelka était sollicité...

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    pour donner gratuitement de la force motrice. Des vestiges de béals apparaissent...en cherchant bien.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Pas mal de fleurs sur ce parcours, ici un ciste cotonneux, appelé "messugue".

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

     Une prairie est longée , nous y faisons un petit regroupement pour parler de l'Huveaune, de ses caprices et de son passé.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Hélas nous sommes confrontés à une grande sécheresse, le fil de l'Huveaune est faible, voire inexistant, le passage à gué, qui parfois doit être contourné en franchissant un pont de bois caché dans la végétation, sera franchi sans mouiller la moindre semelle. Nous allons remonter le long de l'Huveaune par la rive droite.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous délaissons le GR 9 qui passe par la piste, pour prendre un sentier discret, en sous bois, de nombreux massifs de Cytise, colorent notre cheminement de jaune d'or.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    En face de nous, bientôt, apparaissent fugitivement les falaises du Caïre, lieu de naissance de l'Huveaune.

    Comme prévu, le lit est à sec, nous privant de ses gours colorés et de ces jeux de lumière sous les feuilles transpercées de soleil.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Ce que nous aurions du voir...photo du haut et ce que nous avons vu...en dessous. Triste et sec, ce lit du fleuve n'en est pas moins intéressant.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    J'en profite pour descendre au plus près des berges sans y aller, et expliquer le processus "magique" de la fabrication lente et naturelle de ces gours, la formation du tuf et travertin.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Parfois, l'eau souterraine revient à la surface, au gré d'un sous sol plus ou moins imperméable.

    La source "officielle" est complètement à sec, c'est fort dommage et nombreux sont déçus, mais c'est la loi de la Nature, ici, l'Huveaune est encore à l'état sauvage, il ne suffit pas d'ouvrir un gros robinet pour avoir de l'eau ! cool.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

     Il n'est pas loin de midi, nous revenons sur nos pas pour aller pique niquer dans la grande pinède située sur la piste des Aumèdes, de grands pins et des yeuses nous dispensent une ombre légère. 

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Il nous faut penser au retour, nous prenons la piste qui revient au pont sur l'Huveaune 

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    et là, nous tournons à gauche, contournons la citerne pour remonter par un étroit sentier en forêt.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Belle remontée pas trop raide mais régulière qui sera passée sans souci, le groupe étant assez homogène et semblant apprécier ces passages en sous bois.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous contournons le domaine de la Taurelle, pour revenir sur la piste qui nous ramène au point de départ.

    Une balade dans une ambiance fort sympathique, de 10km100 et d'un cumul de dénivelé d'environ 210m. 

     

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Yahoo!

    5 commentaires
  •  

     Nous sommes une dizaine au départ de cette balade du mois d'avril, le ciel est légèrement couvert et un petit vent nous incite à garder la veste, ça ne durera pas.

    Parking des voitures au col du Grand Caunet, face au centre équestre, puis nous filons sur le plateau de Fontblanche.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     La nature nous offre ses belles couleurs de printemps, 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     de belles touffes de thym odorant bordent le chemin, nous quittons le plateau pour descendre la piste qui va, plus bas, couper la route.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     chacun marche à son rythme...celui de la balade entre amis.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     beaux massifs de cistes cotonneux (messugue) 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ciste de Montpellier, nettement plus rare.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     au bas du vallon, regroupement pour la photo avant d'attaquer la longue remontée par le GR 51 jusque sur le plateau qui domine Roquefort, au pied du Montounier.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    la chapelle de Julhans, ou de st André, se profile sur son rocher qui surplombe le château  

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ça grimpe bien mais sans souci, avec de nombreuses pauses photos 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     le château de Julhans qui abrita, parait-il,  les amours de  Bonaparte et Désirée Clary

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     eh oui...le point de vue vaut qu'on s'applique...l'ami J.P. ne s'en prive pas.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     gros monolithe qui émerge de la petite forêt

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     amélanchier en fleurs

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Située après le hameau de Roquefort, dans la forêt de Fontblanche, elle est aussi connue sous le nom de Notre Dame de la sécheresse en référence aux pèlerinages qui y étaient effectués pour lutter contre ce fléau typiquement provençal. Monument du XIIème siècle de pur style roman, plusieurs fois restauré. 

    Arrivée à proximité de la chapelle, elle est connue sous trois appellations :

    ND de la sécheresse.

    Chapelle st André.

    N.D. de Julhans.

    merveilleusement restaurée elle est abritée derrière un écran de verdure et de cistes mauves

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    Nous reprenons notre parcours, direction le cabanon du marquis (marquis de Villeneuve-Trans) 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Un sentier étroit fait suite à la grande piste, une sente grimpe raide vers les crêtes, ouf, nous arrivons tout près de notre point de pause pique nique 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ...et avec le sourire ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     le cabanon du marquis est en vue, un groupe de VTTistes nous laisse la place, c'est parfait nous allons rester ici, sur l'herbe et au soleil. 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    les deux complices se marrent bien ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    d'autres se croient à la plage...quoique la mer n'est pas loin, juste en face et en bas ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     La Ciotat et son chantier naval, en arrière, le rocher du bec de l'Aigle, le bleu de la mer se confond avec la légère brume.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Il nous faut penser à repartir avant de s'endormir...zzz

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Nous suivons la large piste qui nous ramène au point de départ, nous laissons de côté le GR Jura-Méditerranée nouvellement re-balisé.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    étonnant ce balisage ! cool

     

    Une balade d'environ 11km300 pour un cumul de dénivelé de 320m sous un beau soleil et en très bonne compagnie. 

     

    jluc.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    Yahoo!

    4 commentaires
  •  

               Ce samedi 2 avril l'association Rives & Cultures a proposé une marche pour faire découvrir-redécouvrir l'entrée de ville côté Est. Une marche également axée sur le thème de "l'hospitalité urbaine". Elle a invité à cette occasion la coopérative Hôtel du Nord en retour d'une précédente invitation dans le cadre d'échanges entre habitants des quartiers, afin de partager les connaissances mutuelles de nos territoires. Cette marche était organisée en partenariat avec Les Amis de l'Huveaune et le C.S. La Rouguière en partant des Caillols jusqu'à la cité Michelis en passant par Saint-Marcel...Nous avons essayé d'être à la hauteur en faisant partager nos modestes connaissances sur l'histoire et le patrimoine de notre quartier...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Malgré un temps couvert mais tempéré, nous sommes donc partis du parking du supermarché Casino pour monter au Collet des Comtes en passant bien entendu par le Hameau et la Chapelle du même nom et évoquer son histoire.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Sur “ Le taoulo des mascos” ( la table des sorcières ) le panorama offert au sommet de la colline à 127 m d'altitude nous a permis de présenter bien des choses aux alentours...des baous à la Bonne Mère...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Nous nous sommes rendus à La Rouguière et chemin faisant devant l'ancien portail du château de La Salle, nous avons évoqué l'histoire de la famille De Villages, et de l'origine du domaine qui s 'étendait jadis jusqu’à l'Huveaune...Faute de temps nous n'avons pas eu l'occasion d'admirer le magnifique plafond à caisson du château représentant diverses armoiries, mais cela fera l'objet d'autres rencontres...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Nous avons été reçus aux jardins partagés de la cité par Katie et des jardiniers.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    A cette occasion Isabelle et Joëlle de R&C nous ont fait profiter d'un échantillon du répertoire de chants du « Trio des Bottines »...Et il nous a été présenté la première édition de « La gazette de La Roug »...fort intéressante.

    Nous sommes descendus par le boulevard des Libérateurs ( avec précautions car sans trottoirs... ) jusqu'à la communauté d'Emmaus pour pouvoir découvrir une ancienne martelières des béals des moulins de l’Huveaune en fort piteux état ( à restaurer ? ). La rencontre avec Emmaus sera programmée également pour une autre fois...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    En passant devant le « pont Romain » nous avons pu observer le travail important en cours réalisé le long des berges pour l'aménagement des nouvelles constructions de la communauté...Nous constatons que notre Huveaune mérite d'autres égards que ceux pratiqués actuellement...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Sous un crachin fort sableux, en remontant par la traverse des Raymonds nous avons pris un instant devant la maison du rocailleur...Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Nous nous sommes rendus vers la cité Michelis en cheminant le long du canal de Marseille 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    en rencontrant au passage une ancienne entrée de bastide faite d’une rocaille déjà vue dans le Garlaban...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Pendant le goûter offert par R&C et la CLCV, Gisèle nous a présenté l'édition récente de l'histoire de la cité...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Isabelle et Joëlle nous ont encore fait partager leurs chants, et forts d'une après-midi bien remplie, tout le monde est renté chez soi.
     
    Les Amis de l'Huveaune remercient Rives & Cultures pour son invitation à partager ces moments de convivialité...Collaboration à poursuivre...

    Il faut souligner que le temps nous a manqué car tout un chacun s'est aperçu que notre territoire possédait un passé historique et patrimonial très important depuis l'origine de la cité avant l'arrivée des Phocéens jusqu'à un passé récent et la création des cités de La Rouguière et de Michelis...

     

    Il faudra organiser d'autres balades pour compléter les informations, et la mise en place du projet « Fil vert » des sources de l'Huveaune à l'embouchure en est une parfaite illustration...

     

    Animation de la balade,  textes, photos et vidéos par JPS.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    On ne pouvait rêver d'un aussi beau temps pour cette balade dans le massif des calanques, je crois que nous avons eu un très beau créneau "météo".

    Pas trop chaud tout en ayant une superbe journée ensoleillée sans vent.

    Nous étions 14 en comptant deux jeunes enfants pour cette belle virée au belvédère d'En Vau.

    Une belle journée sous le signe de l'amitié et de la bonne humeur. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Au départ du parking de la maison forestière de la Gardiole, nous allons nous partager en deux groupes,

    Un premier groupe, emmené par Alice, va prendre la piste principale avec les enfants, 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Pour les autres, je vais les faire cheminer sur un sentier ancien, mais en très bon état, qui va nous faire traverser plusieurs vallons avec la vue quasi permanente sur la mer au loin, les falaises de Soubeyranes et le cap Canaille dès que la petite brume du matin se sera dissipée. 

    .Calanques, le belvédère d'En Vau

    Nous progressons facilement dans un décor minéral de plus en plus sauvage 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Ce sentier, soutenu par un muret de pierres sèches, est probablement le sentier le plus ancien des Calanques, tracé bien avant que les randonneurs en fassent leur terrain de jeu.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Le vallon des pins est vite traversé, puis le calcaire blanc prend toute sa place, ce qui ne veut pas dire que la flore et la faune soient absentes.

    La vie est bien présente dans ces cailloux,  qui "ouvre bien les yeux",  en voit les traces, boutis de sangliers et crottes fraîches des renards et autres petits animaux . 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     les euphorbes sont de sortie  entourées de pistachier lentisque et romarin

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    quelques aiguilles

     nous passons en hauteur du vallon des aiguilles qui nous offre une vue différente au fur et à mesure que le sentier le contourne

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    les coronilles à tige de jonc donnent un peu de couleur vive.

    Puis, nous voilà au dessus du vallon des Rampes et du vallon des Pételins, décor minéral total.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     en face, légèrement sur la droite, la falaise des quatre "cantouns".

    la pause photo est de rigueur, pour boire un peu aussi. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     après quelques marches d'escalier taillées dans la roche nous voilà sur un étroit sentier caillouteux qui dégringole dans le sauvage vallon des Rampes.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     globulaires  qui tournent avec le soleil

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     au dessus de nous, d’étranges roches, chacun peut y voir un symbole...

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Nous arrivons sur la grande piste du vallon de la Fenêtre que nous descendons en direction du vallon d'En Vau, pour, peu avant la jonction, prendre à droite un sentier escarpé qui va nous faire remonter sur la dorsale du col de l'Oule, nos amis partis par un sentier plus rapide sont déjà arrivés au belvédère d'En vau et nous attendent avec impatience pour le pique nique.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Oui...nous voilà ! patience...yes

    Le belvédère porte bien son nom, il surplombe la calanque d'En Vau en bas à gauche, la pointe de Castelvieil droit devant, et la mystérieuse et quasi inaccessible calanque de l'Oule à droite

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    La pointe de Castelvieil et sa brèche qui la sépare du belvédère, paradis des escaladeurs. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Pause ici, tout au bord du vide au soleil...

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    le pique nique sorti du sac s'organise, avec en apéro supplémentaire, détente au soleil et "plein les yeux" du panorama.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     

    petit perchoir intime, c'est "un peu" chez nous là !

     

     Calanques, le belvédère d'En Vau

     tout en bas, les aiguilles qui "gardent" l'entrée de la calanque de l'Oule

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Il faut malgré tout, penser à repartir, nous nous dirigeons vers le col de l'Oule et sa citerne enterrée, puis, prise du GR qui va nous faire descendre dans le vallon d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     un enfant "porteur d'eau". sarcastic

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     cistes cotonneux en fleur, pétales froissés comme du papier crépon.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     La longue remontée du vallon impose une petite halte de regroupement sous un pin bienvenu.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Nous contournons la maison forestière de la Gardiole tout en profitant d'une très belle vue sur les falaises de Soubeyranes à travers les pins.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    et c'est l'arrivée au parking...en courant pour les enfants de tous âges ! 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Calanques, le belvédère d'En Vau

     Un ban d'honneur pour les deux garçons qui se sont montrés courageux et volontaires sur leur parcours de presque 10km.

     

    Une balade de 11km500 pour ceux qui ont fait "le grand parcours" et un cumul de dénivelé d'environ 420m.

     

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     

     

     

     

    Yahoo!

    6 commentaires
  •  

    Dimanche 21 février 2016, c'était la balade du mois de notre association.

    Balade dans le massif de Garlaban à la (re) découverte des pierres gravées par Monsieur Louis Douard artiste aux talents multiples.

    A noter que Mr Douard a exceptionnellement accepté de nous accompagner un dimanche pour commenter cette balade.

    Nous partons du parking du puits de Raimu, petite halte pour donner quelques explications sur l'origine de ce puits tout à fait décoratif et non fonctionnel.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis encore un arrêt, il y en aura beaucoup vu que Mr Douard connait "son" Garlaban comme personne.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Un exemple de rocaille réalisée par des maçons italiens, ils en avaient fait leur spécialité, il y en a beaucoup dans la région. Ici ce faux tronc d'arbre, était en réalité un pilier du portail d'une propriété.

    Une rocaille, c'est du béton travaillé de telle façon qu'il imite quasi à la perfection le bois, naturel ou travaillé en menuiserie.

    Les pierres gravées du Garlaban

    plus loin nous passons devant le mas de Massacan, avec là aussi commentaires sur le rôle de ce mas dans Manon des sources, mais aussi sur l'origine du mot "massacan".

    Les pierres gravées du Garlaban

    Plus haut sous la barre de st Esprit où restent encore quelques vestiges du village-décor créé par Marcel Pagnol (et son fidèle maçon Marius Broquier), Aubignane, dans le film Regain.

    Sur les barres l'arche d'Aubignane, quelques ruines et en bas, dans le haut du vallon de Marcellin, les vestiges de la ferme d'Angèle "la Douloire" et son puits, creusé pour les besoins de la construction des décors "en dur" du village d'Aubignane.

    La  balade du mois de novembre 2015, c'était en ces lieux, voir ici : clic .

    Les pierres gravées du Garlaban

     Les pierres gravées du Garlaban

    le puits d'Angèle, vrai puits aujourd'hui comblé par des pierres, comme beaucoup d'autres (par des imbéciles qui ne respectent rien).

    Les pierres gravées du Garlaban

    Du col d'Aubignane, nous laissons de côté et au loin, le Taoumé et les grottes des pestiférés.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous prenons la piste du Draioulet direction...les gravures.

    Mais en cours de route, de nombreux arrêts avec explications sur la flore des lieux.

    Globulaires, filaires, romarin, messugue, farigoule, chêne vert, et tant d'autre.

    Les pierres gravées du Garlaban

    globulaires

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous écoutons (presque religieusement) Mr Douard qui n'est pas avare de réponses à nos questions.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis c'est l'arrivée sur l'aire choisie pour le pique-nique. Mi ombre, mi soleil, avec du beau temps c'est parfait.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les gravures sont gardées pour la fin, nous reprenons la piste dans le sens de la descente et nous y faisons un long arrêt.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Toutes ne seront pas sur ces pages, il y en a une cinquantaine...à ce jour.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Mr Douard nous raconte sa méthode de travail, ses sources d'inspiration.

    Les pierres gravées du Garlaban

     

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    A la pétanque quand on perd 13 à zéro, il faut baiser Fanny ...c'est ici !

    Une Fanny tellement réaliste qu'elle donne presque envie de perdre...

    Les pierres gravées du Garlaban

    Je ne peux manquer de terminer cette petite expo des gravures par le portrait de Jean Giono, sans qui le succès de Marcel Pagnol n'aurait pas été ce qu'il est.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les adhérents des amis de l'Huveaune remercient chaleureusement Mr Louis Douard pour son travail, mais aussi pour sa disponibilité, sa gentillesse et le partage de son savoir.

     

    Les pierres gravées du Garlaban

     Nous reprenons le chemin du retour en passant par la visite de la grotte du Cerf, puis de la grotte du Plantier dite "grotte de Manon" .

    (et non ...pas de photos de la grotte de Manon, désolé !  he )  

    Les pierres gravées du Garlaban

     Beaux orchis 

    Les pierres gravées du Garlaban

    la grotte du Cerf

    Les pierres gravées du Garlaban 

    les falaises du Draioulet vues de l'intérieur de la grotte du Cerf.

    Retour tranquille vers le col d'Aubignane puis le parking de Raimu par le sentier des Piches.

    Les pierres gravées du Garlaban

      sarcastic  Comment va t-on faire pour se souvenir de tout ce qui nous a été si gentiment expliqué ?

    Les pierres gravées du Garlaban

    Une balade sous un soleil radieux d'environ 11km et un cumul de dénivelé de 403m.

    JLuc.

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

       Pour cette balade dans nos collines au profit du Téléthon 2015 nous avons bénéficié d'une fenêtre météo idéale pour une mi décembre. Belle journée ensoleillée et beaucoup de bonne humeur au programme.

     Le regroupement se fait auprès du vieux four à chaux de la Barasse, nous sommes une vingtaine avec les enfants,

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Rapide topo du parcours

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    présentation par Alice de cette journée...

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Et une équipe sous le signe de la jeunesse...

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Nous quittons la petite piste goudronnée devant le stand de tir pour le moment silencieux et nous entrons, si l'on peut dire dans le vif du sujet, la petite forêt du vallon de la Barasse.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Pour aller vers la source des Eaux Vives, nous prendrons la large piste du vallon de Luinant

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    qui va permettre de cheminer tranquillement au rythme de chacun tout en faisant connaissance.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Les herbes de Provence sont expliquées aux jeunes filles du groupe

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Bruyère et argéras donnent un peu de couleur à la garrigue d'hiver

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Une pause bienvenue à la ruine du jas Henri, au soleil...

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Ensuite, petit regroupement au col de Baralui et descente par un petit sentier en balcon vers la source des Eaux Vives, endroit magique de nos collines s'il en est.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    En dessous de nous, le vallon des Eaux Vives et au loin, le Garlaban.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Pause pique nique, au soleil timide et surtout à l'abri du petit vent frisquet...certains auraient bien fait une siestounette !

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Le retour par le vallon sera un peu plus "sportif", le sentier est étroit et demande de marcher en file indienne sous la surveillance des roches étranges calées sur les versants pentus

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Quelques passages glissants sont assurés, les gamines en randonneuse averties, les passent en chantant.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    déjà quelques kilomètres dans leurs petites jambes et toujours le sourire...

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Le "chien de pierre" (sosie miniature du pic de Crigne, pour ceux qui connaissent)

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    sentier étroit et végétation haute et qui gratte ne font pas peur à ces intrépides jeunes filles

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Même pas fatiguées à l'arrivée, bravo les filles ! cool

    Une belle balade de 8km300 avec un cumul de dénivelé d'environ 350m et beaucoup de plaisir et de bonne humeur.

    Balade en faveur du Téléthon 2015

    Nous, on est contents de cette journée...et ça se voit !

     

     

    Yahoo!

    4 commentaires
  •  

     

         Pour cette balade nous avons eu un temps superbe, étonnant même pour une mi novembre.

    Le dicton provençal "quand garlaban met soun capèu et ruissatel soun mantèu...pren ta biasso e vaï t'en leu" ne sera pas de mise aujourd'hui.

     

    Départ à l'heure prévue du cimetière de la Treille où nous sommes allés voir les tombes de Marcel Pagnol et celle de son fidèle Lili des Bellons.

     

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    la grande fresque de l'entrée de la Treille

     Un petit tour sur la place du village, passage devant l'église, la fontaine que Manon des sources avait privée d'eau et nous filons par les ruelles.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    Arrêt devant la villa Pascaline que Pagnol avait loué avec sa femme Jacqueline, le temps du tournage de Manon des Sources, puis encore en 1956 pour y écrire les premiers textes de "La gloire de mon Père" .

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    Grande Tête Rouge

     Encore un peu de remontée des rues pour arriver à la "Bastide Neuve", la maison de vacances de petit Marcel , au passage quelques points de vue sur le sommet de Grande Tête Rouge, le Peynaou, les grottes des Pestiférés.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     Nous filons vers le village des Bellons, puis des Rapons...

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    Nous quittons la route pour un sentier au cœur de la colline, avec un arrêt sur un promontoire au dessus du vallon de Passetemps.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     La balade à thème du 15 novembre 2015

     Ambiance attentive pendant que "le Papé" raconte quelques secrets de ces collines.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    le "pot de fleurs" de Passetemps

     Une sente étroite et escarpée nous fait descendre dans le vallon de Passetemps

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     La balade à thème du 15 novembre 2015

     petit regroupement avant d'attaquer la courte mais raide grimpette qui va nous emmener au col d'Aubignane

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    puis de là, dans le vallon de la Douloire

      La balade à thème du 15 novembre 2015

    avec un arrêt devant les vestiges de la maison d'Angèle , décor en dur réalisé par Marius Brouquier pour le tournage du film Angèle en 1934.

    film tiré d'un roman de Jean Giono : Un de Baumugnes.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     Nous montons ensuite sur la barre de st Esprit par un petit raccourci qui nous fait grimper un ressaut "en mettant les mains" et rejoindre le sentier Pierre Tchernia.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     La balade à thème du 15 novembre 2015

     Galanterie oblige, parfois il faut aider les dames "en mettant les mains !"  sarcastic

    Nous visitons ce qu'il reste de la maison de Panturle, décor en dur lui aussi pour les besoins du film Regain tourné en 1937 d'après l’œuvre de Giono écrite en 1929.

    "Il ne reste que trois habitants dans Aubignane. D'après la Mamèche, une paysanne très âgée et restée solitaire après le mort de son mari, le village ne pourra renaître que si Panturle, trouve une femme à marier.

    Elle part dans la plaine chercher l'élue et s'arrangera pour que Gédémus le rémouleur itinérant se dirige vers le village avec Arsule, une femme misérable qu'il a recueillie mais qu'il traite comme une bête de somme.

    Panturle et Arsule vont faire renaître ce village et leur travail donnera une merveilleuse moisson..."

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     une Arsule sur la pas de sa porte !

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     et des Panturle ...

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     le sentier débouche sur un promontoire qui comporte encore (pour combien de temps ?) l'arche qui symbolise l'entrée du village d'Aubignane.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    derrière l'arche, l'église d'Aubignane et son clocher...emportés par le vent un jour de fort Mistral.

     La balade à thème du 15 novembre 2015

     Au dessus de nous, une "croix mobile" nous invite à venir faire la pause pique nique là haut

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     Pause au dessus du vallon de Passetemps avec  les collines en face de nous.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    Descente en passant par la porte du village vers le sentier Pierre Tchernia 

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     puis le vallon de Passetemps et une variante dans une sente étroite au milieu de la végétation "qui pique"

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     La balade à thème du 15 novembre 2015

    pour revenir dans le village, juste devant la villa Pascaline.

    La balade à thème du 15 novembre 2015

     

    Départ à 9h30, retour vers 15h00, juste pour profiter des meilleurs heures de la journée en cette saison.

     

    A la prochaine...

    La balade à thème du 15 novembre 2015

    JLuc

     

     

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Nous serons une belle trentaine de participants à cette balade dans notre quartier, tout le monde est à l'heure au rendez vous, voire même un peu en avance, ce qui nous permettra de tenir le planning. La ponctualité est toujours grandement appréciée.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Nous filons vers la Barasse en direction du four à chaux, premier point d'arrêt où JPS va nous expliquer l'histoire de ces constructions en béton que beaucoup pensaient être des vestiges de blockhaus de la dernière guerre.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Petit topo sur les différents procédés de fabrication de la chaux et son utilité dans l' industrie, notamment par l'usine  Electrochimie-Pechiney

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    USINE D'ELECTROCHIMIE PECHINEY

    Usine de fabrication de l'alumine par procédé Bayer, la bauxite en provenance de mines environnantes, Allauch, la Treille (massif de Garlaban)  mais aussi de Brignoles et Mazaugues (Var).

     

    Traitement de la bauxite venant d'Allauch, La treille, Brignoles, Mazaugues, Tavernes, Peygros, etc...

     

    Pour stocker les boues rouges résiduelles un crassier sera installé dans les hauts du vallon de la Barasse, avec la construction d'un téléphérique pour les acheminer depuis l'usine. Plus tard ces boues seront évécuées par conduite enterrée jusqu'aux fosses marines au large de Port Miou.

    La Société d'Electrochimie a donné naissance à des constructions, groupes d'habitations, jardins ouvriers, etc...

     

    Fermeture de l'usine en 1988

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Le groupe continue sa grimpette sur les hauteurs, au passage nous pouvons voir les principaux sommets du massif de Garlaban et une partie de la vallée de l'Huveaune.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    et sur notre gauche, la croix de st Marcel sur son rocher.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Notre circuit nous emmène vers une branche du Canal de Marseille qui dessert en eau les quartiers Est et Sud, aujourd'hui toujours en activité ce Canal ne sert plus que pour l'irrigation des jardins privatifs qui en bénéficient encore.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     LE CANAL DE MARSEILLE

    Jusqu'au XIXème siècle Marseille ne disposait que de l'eau provenant de puits, on en comptait environ 12 à 17000 répartis sur la ville, mais l'eau était souvent polluée et les pertes énormes par manque d'entretien, l'épidémie de chléra de 1833/1835 fera 2576morts en 1835. Le maire de Marseille Maximilien Dominique Consolat décidera, "quoiqu'il en coûte" de faire acheminer l'eau de la Durance vers Marseille.

    Il faudra tout juste  15 ans pour que l'eau claire et pure des Alpes coule à flot à Marseille par un canal de 80km de long, dont 17 en souterrain, 18 ponts dont l'aqueduc de Roquefavour, belle imitation du pont Romain du Gard.

    Pagnol dans "le Château de ma Mère" évoque ce canal qu'il longeait avec ses parents pour rejoindre  leur maison de la Treille.

    C'est Bouzigues, aimable aygadier qui leur donnera une clé permettant d'ouvrir les portes interdisant l'accès aux berges du canal.

    Dans les années 60, le canal de Marseille sera remplacé par le canal de Provence pour aller chercher l'eau dans la Durance et le Verdon, le canl historique de Marseille ne sera conservé que pour la distribution urbaine.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Les berges du Canal nous entrainent en bordure de la maison de Forbin, propriété privée, nous nous contenterons de longer la clôture pour arriver par un joli circuit en sous bois à proximité de la Pagode Truc Lam.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    arbousier à tronc rouge.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Gentiment accueillis, nous aurons toutes explications et réponses aux nombreuses questions sur l’existence de cette pagode

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    et sur la philosophie Bouddhiste.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Débat animé ...dans la bonne humeur !

     

    La suite du parcours nous fait grimper jusqu'aux pieds des ruines du Castellum de st Marcel, appelé souvent à tort Castrum Gaulois

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    JPS nous narre, en plein vent, l'histoire de ce Castellum

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    En -49 les Romains devaient occuper les lieux pour surveiller la région

     

    A la fin du Vème siècle, construction du « castellum massiliensis » par les chanoines de La Major ( propriétaires des lieux jusqu'à bonneveine en 1020 )

    La Chapelle St-Clair devait se situer à l'intérieur du Château

     

    Entre VIIIè et Xè siècle les Sarrasins saccagent la vallée.

     

    XIème siècle : château féodal sous Pons II ( Evèque de Marseille 1008 -1073) 2 tours rondes d'entrée et donjon au sud-ouest.

     

     

    Propriété alternée des abbés ou des vicomtes de Marseille...

     

    de la maison des Baux ou des comtes de Provence...

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Pendant que le groupe pique nique sur le plateau, quelques uns montent jusqu'aux ruines, pour admirer le panorama, les Romains avaient vu juste, d'ici la vue est parfaite sur toute la vallée de l'Huveaune.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Jusqu'à Marseille et sa rade.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Pause terminée, nous redescendons de la colline pour remonter (dur dur après le repas ! sarcastic )  par la montée des Gaulois vers la Chapelle Nazareth

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    CHAPELLE DE NAZARETH

    Notre Dame de l'Assomption devient Notre Dame de Nazareth en 1516 puis advient son agrandissement et porche actuel...

     

    Le premier clocher était sur le précédent mur pignon..le second clocher était de forme pyramidale en bois puis en 1886/87 devient coupole, croix de fer en 1919.

     

    Restaurée en 1874 et 1919.

     

    La grande croix de mission date de 1840

    yesPour anecdote, le grand Christ en bois, une fois sculpté, personne ne voulait le clouer, par superstition. Il est probable que c'est un athée qui s'en chargea.

     

    L'autel du Vème a été placé en 1967, il servi auparavant de marche d'escalier du seuil de la chapelle et retrouvé en 1874 et son socle fut également à l’extérieur.

     

    La statue de Notre Dame date du XVIIème, elle a été épargnée pendant la révolution ( cachée à la traverse des Raymonds )

     

    Dans le sol de la chapelle : sépulture de l'abbé Jean Roux nommé en 1793 qui s’effondra au pied de l'autel en 1840...

     

    Gaspard de Forbin y fut inhumé en 1593, puis déplacé par Charles d.F. En 1635 dans une chapelle de l'église paroissiale actuelle ou reposent de nombreux Forbins

     

    La Chapelle comportait des tableaux et de nombreux ex-votos

     

    ( 57 ) dont le plus ancien date de 1743

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Avant de redescendre par les petites rues, JPS évoque les baous de st Marcel et les grottes de la Tourette, juste en face de l'autre coté de l'Huveaune.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Ruelles fort pentues où nous recroiserons le Canal et ses canards...

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

     

    Au 20 traverse des Raymonds, une maison construite en 1863 par Sanislas Cailhol maçon rocailleur.

    La rocaille est un art rustique du ciment imitant des éléments naturels, des personnages et des animaux en trompe l’œil de la fin du XIXè au début XXé.

     

    C'était auparavant fin XVIIè des assemblages de coquillages, poissons, et autres pierres avec du liant, en vogue sous Louis XV donnant le style rococo en 1797.

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Traversant st Marcel, nous filons vers le pont Romain qui à coté du pont du chemin de fer, enjambe l'Huveaune, celui ci perdu dans les broussailles et très mal entretenu est en mauvais état, dommage, même s'il n'est plus romain que par le nom et l'architecture il reste néanmoins un vestige du passé de ce quartier.

    Construit en -49 par les Romains pour traverser l'Huveaune et rallier la garnison située vers Allauch, les crues monumentales du fleuve eurent maintes fois raison de ce pon.Reconstruit en bois, de nouveau emporté il fut reconstruit en pierre, conservant les piles d'embase du pont Romain.

    Il est aujourd'hui quasiment inaccessible, coincé entre végétation exubérante et propriété privée.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    De l'autre coté du pont de chemin de fer, on peut, en se penchant au travers des trouées du grillage protecteur (?) apercevoir les calades des rives du fleuve, calades qui permettaient aux bugadières de laver le linge dans l'eau courante et claire.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    La cascade à hauteur du pont

    Nous ferons une petite halte devant le beau mais dégradé porche de l'ancien presbytère bâti en 1732

     Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     puis au N°60 devant l'ancien couvent des sœurs de Saint-Vincent de Paul ( 1856 )

    Les sœurs furent d'abord logées au 14, puis au Couvent construit par les Forbin au n°60 jusqu'en 1967. le bâtiment devint direction des écoles, salle d'asile et patronage.

    ensuite  école de couture en 1952, puis actuellement école d’électronique

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    encore un court arrêt pour raconter l'anecdote de cette petite rue, en mémoire au navigateur malchanceux Etienne Marchand (1755 - 1793)

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Enfin un dernier arrêt à la resclave, traverse de la Planche.

    ...évocation des resclaves pour donner de l'eau à débit régulier aux divers moulins qui jalonnaient le parcours de l'Huveaune à une époque où le fil de l'eau était une énergie autant précieuse que gratuite.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    L'Huveaune  a été de tous temps aménagée pour utiliser son eau , que ce soit en irrigation, en eau d'alimentation ou en énergie.

    Moulins, blanchisseries, scieries étaient fréquentes au fil de ce fleuve pourtant capricieux.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Aujourd'hui laissé à l'abandon, le fleuve a beaucoup de mal a nous laisser admirer ce qu'il pourrait être si notre société s'en donnait la peine.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Pourtant, avec un peu de volonté notre Ubelka (nom très ancien de l'Huveaune)  pourrait offrir comme ici, tout prêt de la resclave, un coin de paradis au bord de l'eau .

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

    Une journée faite d'échanges et de bons moments passés dans notre quartier.

    Merci à tous, participants et organisateurs.

    JLuc F.

    Journées du Patrimoine, balade du 19 septembre 2015

     

    Yahoo!

    8 commentaires
  •  Article publié conjointement sur le blog de l'association

    des Amis de l'HuVeaune.

    et les Cahiers du Sud.

       C'est une balade organisée par notre amie Alice, dite "Bonnemine Alix la chef Gauloise", qui va nous emmener dans le pays de Bonnieux en plein Luberon.

    Ce samedi matin c'est sous un cagnard qui commence à donner toute sa puissance que nous nous rassemblons à Bonnieux pour une  balade sous le signe des pierres sèches...et ici ça ne manque pas.

    Bonnemine présente Bonnieux aux participants en attendant quelques retardataires puis nous filons...

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     carte du parcours proposé, cliquable pour agrandir.

    Bonnieux, les pierres sèches

     Nous laissons Bonnieux derrière nous, pour une visite plus approfondie ce soir au retour, et marchons tranquillement  sur de petits chemins entre les propriétés privées

    Bonnieux, les pierres sèches

     Une attire tout particulièrement notre attention, Une très belle borie y a été restaurée, le propriétaire nous laisse visiter les lieux, qu'il en soit remercié, ce n'est pas si fréquent.

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     petit coin de paradis sous les cèdres,

    Bonnieux, les pierres sèches

     Nous quittons les chemins pour un sentier, qui file en longue descente vers le pas de la Truie,  vers la route qui longe le vallon de l'Aiguebrun

    Bonnieux, les pierres sèches

     cheminement entre les murs en pierres

    Bonnieux, les pierres sèches

    Le pas de la Truie, étroit couloir bien raide qui passe entre de gros blocs rocheux, gardiens des lieux.

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     bon...il y en a toujours qui veulent passer par en dessus...

    Bonnieux, les pierres sèches

     mais non, ça se passe obligatoirement par en dessous !

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     Nous nous regroupons au niveau de la route à traverser, direction l'Aiguebrun, jolie rivière pleine de charme et de surprises

    Bonnieux, les pierres sèches

     Le cheminement est plus agréable que sur les chemins encagnardés, à l'ombre, avec le bruit de l'eau en musique de fond

    Bonnieux, les pierres sèches

     et une jolie ruine de moulin qui mériterait d'être "sortie" des broussailles, sa machinerie est invisible, peut être enfouie sous la végétation ?

    Bonnieux, les pierres sèches

     Puis, c'est l'arrivée au superbe et énigmatique pont à coquille

    Bonnieux, les pierres sèches

     Classé monument historique avec son "frère" situé plus bas vers Lourmarin, il n'en reste pas moins que cette coquille est une énigme pour les historiens et les amateurs de vieilles pierres.

    Bonnieux, les pierres sèches

     Simple soutien à l'arche  la plus agressée par les crues de l'Aiguebrun? renforcer  ce coté du pont dont la sortie vire subitement à droite? symbole des pélerins de Compostelle? dont il parait qu'un chemin passait par Bonnieux et Apt, autant de questions laissées en suspens.

    Il n'empêche que ce ne peut être qu'un travail de compagnon, une vraie merveille.

    Bonnieux, les pierres sèches

     petit jeu d'ombre et de lumière sous l'arche du pont

    Bonnieux, les pierres sèches

     L'Aiguebrun sous le couvert des arbres.

    Nous descendons le long de la rivière, rive gauche, jusqu'à retrouver la route d'Apt, et là, pas très loin du pont une grotte...

    Bonnieux, les pierres sèches

     la grotte des Brigands, étroit boyau qui remonte en pente douce sous la terre, jusqu'où ?

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     Nous traversons la rivière et prenons un sentier qui remonte raide en face, direction Bonnieux

    Bonnieux, les pierres sèches

     avec de beaux points de vue, commentés

    Bonnieux, les pierres sèches

     des cabanes en pierres sèches

    Bonnieux, les pierres sèches

     ....Il y a même le Papé sur le pas de la porteyes

    Bonnieux, les pierres sèches

     Retour vers Bonnieux à travers la campagne, cheminement varié

    Bonnieux, les pierres sèches

     le long des propriétés, ici la pierre plate est omniprésente

    Bonnieux, les pierres sèches

     Entrée dans Bonnieux, longue remontée à travers les rues du village pour rejoindre le parking

    Bonnieux, les pierres sèches

     Le campanile  vu depuis la longue calade et le grand escalier

    Bonnieux, les pierres sèches

     les toits de tuiles chauffés par un soleil de pays !

    Bonnieux, les pierres sèches

     Au faîte de la chapelle, une  vierge...la vue de profil semble la montrer porter l'enfant, à rapprocher avec la vierge en maternité du prieuré de ste Victoire ?

    Bonnieux, les pierres sèches

    Haut lieu de défense, dominant la vallée aux temps préhistoriques, ici s’élevait un oppidum.... Au Xème siècle, dans l’enceinte des premières murailles, une chapelle dédiée à Saint Sauveur voisinait avec le Castrum, dont restent aujourd’hui quelques murailles.

    Bonnieux, les pierres sèches

    retour au point de départ en franchissant la longue calade qui passe sous une porte défensive

    Bonnieux, les pierres sèches

    Un grand merci à Bonnemine Alix

    Bonnieux, les pierres sèches

    pour cette balade agréablement variée de 13km250 et de 380m de dénivelé, au pays des pierres sèches.

     

    Bonnieux, les pierres sèches

     

     

     L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsable dans
    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.
     Pour les secours composer le 112

    Yahoo!

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique