•  

    La balade de novembre dans le massif de Garlaban

     

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

     

    Pour cette balade du mois de novembre, je vous propose un circuit avec de multiples mini conférences, dans la massif de Garlaban, côté Allauch.

     

    Au programme, la chapelle ruinée de Santo Crous la Luencho (Ste Croix la lointaine), le col de Puits Rouge et le Peynaou, les grottes des Pestiférés, la source de Pichoun Ome, le vallon des Escaoupres, sa cascade et la source du Chien, la grotte des bergers où le peintre Bernex a immortalisé les chèvres en liberté en les peignant sur la roche.

    Mais nous évoquerons aussi :

    - le berger du XIXème siècle, Bienvenu Pèbre et ses gravures rupestres, témoignage d'un passé qui s'efface non seulement de nos mémoires mais aussi et c'est plus grave, de la roche maltraitée.

    -les mines de bauxite qui alimentaient l'usine de la Barasse.

    -les bancaus où se cultivait et séchait le tabac de contrebande Allaudien au XIXème siècle et même encore au début du XXème..

    -la grotte de l'Etoile et son mystère hydraulique, relaté par M.Pagnol et vérifié maintes fois par nous-mêmes.

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

    De quoi animer pas mal de conversations.

     

    Le départ se fera du parking jouxtant le Centre équestre d'Allauch à 9h00 le dimanche 13 novembre 2016.

    Distance 9km et moins de 400m de dénivelé facile.

    Pique nique sorti du sac, eau en quantité suffisante, bonnes chaussures de marche, bonne humeur et comme toujours, aucun déchet abandonné sur le terrain.

     

    Cheminement au rythme de la promenade en prenant le temps qu'il faut.

    Bâtons de marche conseillés aux genoux fragiles

    Réservé aux adhérents de l'association des Amis de l'Huveaune.

     

    Les inscriptions sont ouvertes auprès de JLuc,  calypso-13@hotmail.com ou 0628229034.

     

    Pour venir au parking:

    Direction Allauch centre, puis monter vers le cimetière, passer devant le club bouliste, continuer et passer devant le centre équestre, parking juste après.

     

    Balade du 13 11 2016, Garlaban, la source du Chien et...

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     Les Dieux des calanques nous ont entendus !

    Après une journée de fortes pluies, voire même de tempête, ce samedi 15 octobre la journée a été plus que clémente, contrairement à toute attente un superbe temps nous accompagne pour cette balade à la mythique Fontaine de Voire.

    Regroupement aux grilles du parc du Château Pastré et s'il fait encore un peu frais, ça ne va pas durer, le soleil est au beau fixe dans le ciel et dans l'humeur du groupe.

    Merci à ceux (3) qui n'ont pas pu venir, d'avoir prévenu pour s'en excuser.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Le parc est encore calme, ça ne va pas durer, tout au bout, les sommets de Beouveyre et  son grand frère Marseilleveyre nous guettent et nous attendent, mais aujourd'hui, nous nous contenterons de  passer, respectueusement, à leurs pieds.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Avant de sortir du parc, petit arrêt au bassin alimenté par les eaux du petit canal de Marseille, lequel arrive en bout de circuit, après, pour lui, c'est la mer. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Malgré les couleurs d'automne, les stigmates de la grande sécheresse estivale sont encore bien visibles, de nombreux kermès et buissons de salsepareille sont morts.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Nous passons sans trop nous attarder devant la ruine de ce qui fut, parait-il, une maison ayant appartenu à Pierre Puget le sculpteur, aujourd'hui devenue un dépotoir immonde.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Le sentier grimpe, il nous faut passer de roches en roches, bel exercice d'échauffement, sous les falaises du massif de Marseilleveyre 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Petits passages, où nous devons, tout de même, bien regarder où nous mettons les pieds, la roche est encore un peu humide et donc, glissante.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Une petite croupe ensoleillée et c'est la première halte, le rythme de la balade est donné, c'est de la promenade, il est hors de question de "cavaler", nous allons prendre le temps qu'il faut pour profiter du panorama, du beau temps et des calanques, côté Marseille.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    ça repart en grimpette, le gros du dénivelé c'est ici, ensuite ça ira mieux. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Belle vue panoramique sur la rade, l'archipel du Frioul et plus loin, la côte bleue 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    sur le rebord de la falaise, deux "gabians" essaient, en vain, de prendre leur envol 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     gabian 1

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     gabian 2

    yes A moins qu'ils jouent aux ventilateurs !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     C'est bien beau tout ça, mais il faut continuer à monter, pour enfin arriver dans le bois de la Selle et redescendre prendre le sentier rouge

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     qui nous emmènera, après un détour, au puits du Lierre

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     sur le petit col, belle vue, très au loin, sur la Candelle et son Candelon, à gauche, le cap Gros est presque hors cadre. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    caché dans la végétation et au pied de la paroi, le puits du Lierre est bien entendu, à sec, le lierre et la salsepareille de la paroi sont eux aussi dans un triste état. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     on a beau scruter, non, il n'y a plus d'eau !

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    no Non, je ne reviens pas de m'isoler pour un besoin naturel...je suis allé prendre en photo, les orgues du Lierre juste à côté et souvent ignorées.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     les grandes orgues du puits du Lierre.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     nous filons direction, le vallon de l'Homme Mort et la Fontaine de Voire tout à côté. Je montre les deux grottes jumelles qui percent la paroi du vallon et qui, sans trop d'imagination dessinent bien une tête de mort. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    C'est dans ces grottes, en fait une seule en forme de U, que le "mystérieux graveur des calanques" Xavier Dechaux s'est donné la mort au XIXème siècle, la découverte de son corps quelques jours plus tard aurait donné son nom au vallon et au plateau de l'Homme Mort. (plateau de l'homme Mort nommé réellement plan de Coulon, le vallon étant quant à lui, le vallon supérieur de Fontaine de Voire).

    descente vers le vallon, nous tournons à gauche et par un étroit goulet fait d' escaliers taillés dans la roche nous arrivons devant le rocher où s'ouvre la source millénaire. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Un mince filet d'eau y coule, ce n'est plus comme il est écrit dans de vieux documents, un jet puissant "gros comme le bras".

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     la roche torturée semble faite de vieux troncs d'arbres fossilisés, apparence seulement.

    Du roi Nann et des tribus Saliennes, en passant par la ferme de Voire du XVIIème siècle et le concert organisé ici par Joseph Méry au XVIIIème siècle, nous ferons un rapide tour de d'histoire de la Fouent de Voiro, et de son riche passé patrimonial.

     

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Après la salutaire pause pique nique et avant que la torpeur ne nous gagne, nous repartons, il nous faut maintenant remonter une piste raide, plus de 85 m de dénivelé en une seule traite.

    Les ruines des bâtiments du corps de ferme de Voire apparaissent, les restanques sont encore debout pour la plupart, difficile d'imaginer que ce vallon aux pentes abruptes était un vaste et riche domaine agricole.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     encore un effort et c'est (presque) gagné ! 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Sur le plateau, les murs d'enceinte de la propriété sont encore bien visibles, nous passons par une ouverture qui fut une porte, négligeant la brèche de la piste, pour prendre un sentier discret et peu fréquenté 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    la végétation se resserre, la file des marcheurs s'étire. 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    quelques passages un "toutipeu" sportifs nous emmènent sur un promontoire qui domine le parc et le château 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    vue sur la mer et de la digue face à la plage qui est "le port historique" de la Pointe Rouge.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    la descente depuis le petit baou demande de passer un par un 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    on descend tranquilou et ça passe !  

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    conversation secrète qui m'a été rapportée par les oiseaux :

    Lui : "tu crois qu'il sait où il va le JLuc ?"

    L'autre : "ch'ais pas, ch'uis nouveau !" 

    Un autre : "mais si tu y vas pas, je t'embroche avec mon bâton de marche !" 

    Tous : "Bon d'accord, on y va, on a pas le choix de toutes façons !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Quelques glissades sur les fesses et dérapages plus tard, nous arrivons sur la belle piste finale qui nous dirige vers le château.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     avec la photo du groupe moins un, le photographe.

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     Pour terminer cette belle balade, ce sera l'Allée Royale, sinon rien !

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

    Merci à tous les participants pour cette journée sous le signe de l'effort mais surtout de la bonne humeur.

    JLuc 

    La balade à la Fontaine de Voire du 15 octobre 2016

     

    Yahoo!

    6 commentaires
  •  Malgré un temps incertain le matin, les personnes inscrites à cette balade, sont toutes là,

    nous sommes une grosse quarantaine pour cette balade du patrimoine dans notre quartier.

    Rassemblement devant le lycée, quelques consignes...et c'est parti. 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Direction le vallon de la Barasse

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les groupes se forment, ça papote bien, une bonne journée s'annonce.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Premier arrêt, il y en aura beaucoup, devant les fours à chaux (et non des vestiges de blockhaus, comme on pourrait le penser)

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Sur les quatre fours, il n'en reste qu'un encore visible, le puits de chargement est ouvert, nous pouvons apercevoir la paroi recouverte de briques réfractaires

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Jean Pierre et Jean Luc, aidés par Marc donnent des explications sur l'utilité, le fonctionnement et l'histoire de ces fours, vestiges d'un passé industriel important dans la vallée de l'Huveaune.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     descente aux pieds du four pour visualiser les bouches de chargement du combustible et les trappes d'évacuation du produit fini 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     La piste nous emmène plus haut, dans la colline, vers l'immense talus, témoin des rejets des boues rouges déversées ici.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     au sommet, les ruines encore en place du télébenne qui déversait ces boues provenant de l'usine en contrebas

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Dans un ciel mi bleu-mi gris, les collines de Pagnol étalent leur beauté en face de nous, de gauche à droite,

    la Grande Tête Rouge (couleur de la bauxite) le Pounche des Escaoupres et le célèbre Taoumé cher à petit Marcel.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Nous poursuivons dans les ruelles qui nous font arriver en haut du vallon de Chaumery, où nous prenons la piste forestière

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    Au passage, petite leçon sur la signification du balisage des sentiers de randonnées

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     dans un décor aux couleurs d'automne bien en avance !

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     le lieu est propice pour parler de la végétation de nos collines, les sumacs, les pistachiers lentisques et térébinthes, les arbousiers dont quelques uns au superbe tronc rouge.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     puis c'est la petite grimpette jusqu'au Castellum , appelé la tour des Gaulois, bien à tort.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     De fortes rafales de vent nous interdisent, par sécurité, l'accès au sommet du promontoire

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    et ceux qui se moquent de sentir le vent gifler leur visage en profitent pour admirer la vue sur la rade de Marseille et la côte bleue

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     retour dans la clairière en forêt pour un pique nique amical et à l'abri du vent.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous filons ensuite vers la chapelle N.D de Nazareth pour une visite commentée 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Les Amis du Vieux st Marcel ont décoré et orné la chapelle, c'est superbe ! 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Nous aurons droit à une intéressante  visite commentée par le sympathique Vice-Président de cette association 

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

     La descente vers St Marcel se fait par la rue Courencq et ses escaliers atypiques

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

    arrêt devant la Maison du Rocailleur, maison décoré par ces trompes l’œil en ciment.

    La rocaille était très en vogue au début du XXème siècle pour décorer les maisons bourgeoises en Provence

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Ensuite nous remontons la rue des Crottes pour témoigner du passé du couvent aujourd'hui disparu

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Puis retour dans le vallon de Chaumery et le parking par les rives du canal en évoquant l'épopée de l'eau à Marseille au XIXème siècle

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     Merci à tous les participants pour cette belle journée conviviale.

    Journées du patrimoine, la balade du 18 septembre 2016

     

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

    Le programme des balades à venir.

     

    Le détail du parcours sera donné un quinzaine de jours avant chaque balade

    Elles sont réservées aux adhérents de l'Association des Amis de l'HuVeaune.

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  •  

     

    Pour la dernière réunion en vue de la fête de Lacoste "Cultures et Traditions" des 9 et 10 juillet, nous avions décidé de nous offrir une balade avec nos amis Lacostois, adhérents ou non à l'association, tout le monde y était invité.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    L'affiche de la manifestation

    Partir du grand parking sur la route de Gordes et filer à l'Abbaye de Senanque par un jeu de sentiers campagnards et forestiers offrant plusieurs aspects, pierres sèches, chênaie, sentier souvenir des maquisards Gordois, le périmètre de l'Abbaye puis retour par le GR 97 , traversée de Gordes et fin de la boucle.

    Six femmes, deux hommes, un mini chien...la parité n'est pas assurée mais on s'en fiche du moment que la bonne humeur est au programme. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous filons à travers la toute petite route bordée de murs en pierres sèches pour rejoindre le sentier forestier qui longe un moment le lit à sec de la Senancole 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Maisons troglodytes et vieilles pierres sont tout autour de nous. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    La route devient vite chemin muletier pavé 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    et nous entrons dans le lit de la Senancole envahi de genêts odorants

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le cheminement se poursuit dans la forêt, les sentiers s'enchaînent...

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Les cailloux du chemin font place à de la terre, puis nous bifurquons sur la gauche pour prendre une longue sente caillouteuse qui grimpe jusqu'au plateau de la Débroussède 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Balisage non normalisé mais néanmoins explicite (direction l'Abbaye) et en tous cas...bien beau. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     La longue montée se fait au rythme de chacun et sans trop de difficulté.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque 

    Luberon, L'abbaye de Senanque 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    pour enfin arriver à la ferme de la Débroussède, un lutrin marque le lieu et donne quelques explications sur ce haut lieu de la résistance Gordoise 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

    Très belle construction qui a du être une belle et vaste propriété, du temps où les hommes habitaient encore la colline

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le lieu est propice à une belle pause, avant de descendre dans le vallon  ombragé par de superbes chênes

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Pois de senteur, sur lit de lierre 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous arrivons à l'Abbaye par l'arrière, l'endroit est calme, ombragé et propice à la pause de midi, mais avant tout nous allons saluer à notre manière le vieux chêne troué, et poser avec lui pour la "photo de famille".

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Le vieil arbre n'est pas mort bien que coupé en deux sur sa longueur et percé d'un beau tunnel vertical 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Un peu en arrière, tables et bancs nous attendent pour un pique nique convivial sur une aire mi soleil, mi ombre. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

    Certains en profitent pour faire une sieste-calin... 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous reprenons notre route avant de trop sombrer dans la torpeur provoquée par la quiétude des lieux. 

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Nous filons sur le côté de l'Abbaye rejoindre le GR qui monte sur le coteau en contrebas de la route de Gordes, jolie remontée "avalée" sans peine jusqu'à longer la route puis tout de suite prendre reprendre le sentier balisé GR qui descend vers Gordes.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Cheminement, là aussi, entre deux murs de pierres sèches, parfois récents, parfois anciens et mi écroulés.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Dans Gordes, il faut être vigilant pour garder le groupe cohérent et suivre le balisage qui traverse de superbes ruelles en pente.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

     Luberon, L'abbaye de Senanque

      Luberon, L'abbaye de Senanque

    offrant de belles vues sur Gordes et sa falaise

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     Nous poursuivons par une rue goudronnée qui nous fait admirer un panorama exceptionnel.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     avant de revenir sur la D2 que nous traversons pour rejoindre le parking par un jeu de ruelles entre murs en pierres afin d'éviter la route.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    A bientôt pour la fête de Lacoste des 9 et 10 juillet.

    yesLe programme de la fête Cultures et Traditions de Lacoste sera donné ici dans quelques jours...mais pensez à réserver votre dimanche pour une virée en Luberon, expositions d'artistes mais aussi d'objets anciens faisant partie du patrimoine paysan de Lacoste, de nombreux auteurs dédicaceront leurs livres, ateliers enfants, visite guidée du village, Aïoli (sur inscription) samedi soir, bal du samedi soir par des musiciens Lacostois, bal du dimanche soir par le groupe les "Bien-Entendus", contes pour enfants, conférences en plein air...entres autres.

     Jluc.

    Luberon, L'abbaye de Senanque

    Luberon, L'abbaye de Senanque

     

     

     

     

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  •  

     Randonnée organisée en partenariat avec l'Office du Tourisme Intercommunal du pays d'Aubagne et de l'Etoile.

     

     

     

           Pour cette balade au plus près des sources de l'Huveaune, il y a 34 présents et 4 accompagnateurs, Leslie, l'agent de la maison du tourisme, vient faire le point avant que nous démarrions.

    Après les recommandations d'usage et tout particulièrement sur le principe "zéro déchet abandonné" que tous acceptent sans la moindre observation, nous partons.

    Le soleil est au rendez vous, un petit vent nous évite de subir les premiers assauts de la chaleur.

    Jluc guide la balade comme prévu, Yvette et Jacques assurent la liaison au sein de groupe et Alice ferme la marche.

    Il ne s'agit pas de se contenter de marcher en pleine nature, le guide et les accompagnateurs sont là, aussi, pour commenter la rando. Histoire de l'Huveaune, nom des fleurs, patrimoine, environnement, etc.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous prenons la large piste de la Taurelle, à gauche de beaux chênes rouvres, à droite les prés colorés.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Au bout de la piste, l'étang de la Taurelle est envahi par les coassements d'amour des grenouilles, notre présence, pourtant nombreuse, ne semble pas gêner les protagonistes. Silencieusement, nous nous approchons pour écouter cette symphonie.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Sous les frondaisons, un Col-Vert attend notre départ.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous voilà arrivés sur les abords de l'Huveaune, dans la végétation serrée, se cache quelques vestiges de constructions anciennes, du temps où le cours de notre Ubelka était sollicité...

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    pour donner gratuitement de la force motrice. Des vestiges de béals apparaissent...en cherchant bien.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Pas mal de fleurs sur ce parcours, ici un ciste cotonneux, appelé "messugue".

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

     Une prairie est longée , nous y faisons un petit regroupement pour parler de l'Huveaune, de ses caprices et de son passé.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Hélas nous sommes confrontés à une grande sécheresse, le fil de l'Huveaune est faible, voire inexistant, le passage à gué, qui parfois doit être contourné en franchissant un pont de bois caché dans la végétation, sera franchi sans mouiller la moindre semelle. Nous allons remonter le long de l'Huveaune par la rive droite.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous délaissons le GR 9 qui passe par la piste, pour prendre un sentier discret, en sous bois, de nombreux massifs de Cytise, colorent notre cheminement de jaune d'or.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    En face de nous, bientôt, apparaissent fugitivement les falaises du Caïre, lieu de naissance de l'Huveaune.

    Comme prévu, le lit est à sec, nous privant de ses gours colorés et de ces jeux de lumière sous les feuilles transpercées de soleil.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Ce que nous aurions du voir...photo du haut et ce que nous avons vu...en dessous. Triste et sec, ce lit du fleuve n'en est pas moins intéressant.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    J'en profite pour descendre au plus près des berges sans y aller, et expliquer le processus "magique" de la fabrication lente et naturelle de ces gours, la formation du tuf et travertin.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Parfois, l'eau souterraine revient à la surface, au gré d'un sous sol plus ou moins imperméable.

    La source "officielle" est complètement à sec, c'est fort dommage et nombreux sont déçus, mais c'est la loi de la Nature, ici, l'Huveaune est encore à l'état sauvage, il ne suffit pas d'ouvrir un gros robinet pour avoir de l'eau ! cool.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

     Il n'est pas loin de midi, nous revenons sur nos pas pour aller pique niquer dans la grande pinède située sur la piste des Aumèdes, de grands pins et des yeuses nous dispensent une ombre légère. 

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Il nous faut penser au retour, nous prenons la piste qui revient au pont sur l'Huveaune 

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    et là, nous tournons à gauche, contournons la citerne pour remonter par un étroit sentier en forêt.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Belle remontée pas trop raide mais régulière qui sera passée sans souci, le groupe étant assez homogène et semblant apprécier ces passages en sous bois.

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Nous contournons le domaine de la Taurelle, pour revenir sur la piste qui nous ramène au point de départ.

    Une balade dans une ambiance fort sympathique, de 10km100 et d'un cumul de dénivelé d'environ 210m. 

     

    La rando des sources de l'Huveaune avec L'OTI d'Aubagne

    Yahoo!

    5 commentaires
  •  

     Nous sommes une dizaine au départ de cette balade du mois d'avril, le ciel est légèrement couvert et un petit vent nous incite à garder la veste, ça ne durera pas.

    Parking des voitures au col du Grand Caunet, face au centre équestre, puis nous filons sur le plateau de Fontblanche.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     La nature nous offre ses belles couleurs de printemps, 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     de belles touffes de thym odorant bordent le chemin, nous quittons le plateau pour descendre la piste qui va, plus bas, couper la route.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     chacun marche à son rythme...celui de la balade entre amis.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     beaux massifs de cistes cotonneux (messugue) 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ciste de Montpellier, nettement plus rare.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     au bas du vallon, regroupement pour la photo avant d'attaquer la longue remontée par le GR 51 jusque sur le plateau qui domine Roquefort, au pied du Montounier.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    la chapelle de Julhans, ou de st André, se profile sur son rocher qui surplombe le château  

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ça grimpe bien mais sans souci, avec de nombreuses pauses photos 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     le château de Julhans qui abrita, parait-il,  les amours de  Bonaparte et Désirée Clary

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     eh oui...le point de vue vaut qu'on s'applique...l'ami J.P. ne s'en prive pas.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     gros monolithe qui émerge de la petite forêt

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     amélanchier en fleurs

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Située après le hameau de Roquefort, dans la forêt de Fontblanche, elle est aussi connue sous le nom de Notre Dame de la sécheresse en référence aux pèlerinages qui y étaient effectués pour lutter contre ce fléau typiquement provençal. Monument du XIIème siècle de pur style roman, plusieurs fois restauré. 

    Arrivée à proximité de la chapelle, elle est connue sous trois appellations :

    ND de la sécheresse.

    Chapelle st André.

    N.D. de Julhans.

    merveilleusement restaurée elle est abritée derrière un écran de verdure et de cistes mauves

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    Nous reprenons notre parcours, direction le cabanon du marquis (marquis de Villeneuve-Trans) 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Un sentier étroit fait suite à la grande piste, une sente grimpe raide vers les crêtes, ouf, nous arrivons tout près de notre point de pause pique nique 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     ...et avec le sourire ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     le cabanon du marquis est en vue, un groupe de VTTistes nous laisse la place, c'est parfait nous allons rester ici, sur l'herbe et au soleil. 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    les deux complices se marrent bien ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    d'autres se croient à la plage...quoique la mer n'est pas loin, juste en face et en bas ! 

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     La Ciotat et son chantier naval, en arrière, le rocher du bec de l'Aigle, le bleu de la mer se confond avec la légère brume.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Il nous faut penser à repartir avant de s'endormir...zzz

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

     Nous suivons la large piste qui nous ramène au point de départ, nous laissons de côté le GR Jura-Méditerranée nouvellement re-balisé.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    étonnant ce balisage ! cool

     

    Une balade d'environ 11km300 pour un cumul de dénivelé de 320m sous un beau soleil et en très bonne compagnie. 

     

    jluc.

    Balade du 16 avril, le Cabanon du Marquis

    Yahoo!

    4 commentaires
  •  

               Ce samedi 2 avril l'association Rives & Cultures a proposé une marche pour faire découvrir-redécouvrir l'entrée de ville côté Est. Une marche également axée sur le thème de "l'hospitalité urbaine". Elle a invité à cette occasion la coopérative Hôtel du Nord en retour d'une précédente invitation dans le cadre d'échanges entre habitants des quartiers, afin de partager les connaissances mutuelles de nos territoires. Cette marche était organisée en partenariat avec Les Amis de l'Huveaune et le C.S. La Rouguière en partant des Caillols jusqu'à la cité Michelis en passant par Saint-Marcel...Nous avons essayé d'être à la hauteur en faisant partager nos modestes connaissances sur l'histoire et le patrimoine de notre quartier...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Malgré un temps couvert mais tempéré, nous sommes donc partis du parking du supermarché Casino pour monter au Collet des Comtes en passant bien entendu par le Hameau et la Chapelle du même nom et évoquer son histoire.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Sur “ Le taoulo des mascos” ( la table des sorcières ) le panorama offert au sommet de la colline à 127 m d'altitude nous a permis de présenter bien des choses aux alentours...des baous à la Bonne Mère...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Nous nous sommes rendus à La Rouguière et chemin faisant devant l'ancien portail du château de La Salle, nous avons évoqué l'histoire de la famille De Villages, et de l'origine du domaine qui s 'étendait jadis jusqu’à l'Huveaune...Faute de temps nous n'avons pas eu l'occasion d'admirer le magnifique plafond à caisson du château représentant diverses armoiries, mais cela fera l'objet d'autres rencontres...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Nous avons été reçus aux jardins partagés de la cité par Katie et des jardiniers.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    A cette occasion Isabelle et Joëlle de R&C nous ont fait profiter d'un échantillon du répertoire de chants du « Trio des Bottines »...Et il nous a été présenté la première édition de « La gazette de La Roug »...fort intéressante.

    Nous sommes descendus par le boulevard des Libérateurs ( avec précautions car sans trottoirs... ) jusqu'à la communauté d'Emmaus pour pouvoir découvrir une ancienne martelières des béals des moulins de l’Huveaune en fort piteux état ( à restaurer ? ). La rencontre avec Emmaus sera programmée également pour une autre fois...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    En passant devant le « pont Romain » nous avons pu observer le travail important en cours réalisé le long des berges pour l'aménagement des nouvelles constructions de la communauté...Nous constatons que notre Huveaune mérite d'autres égards que ceux pratiqués actuellement...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Sous un crachin fort sableux, en remontant par la traverse des Raymonds nous avons pris un instant devant la maison du rocailleur...Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Nous nous sommes rendus vers la cité Michelis en cheminant le long du canal de Marseille 

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle 

    en rencontrant au passage une ancienne entrée de bastide faite d’une rocaille déjà vue dans le Garlaban...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Pendant le goûter offert par R&C et la CLCV, Gisèle nous a présenté l'édition récente de l'histoire de la cité...

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

    Isabelle et Joëlle nous ont encore fait partager leurs chants, et forts d'une après-midi bien remplie, tout le monde est renté chez soi.
     
    Les Amis de l'Huveaune remercient Rives & Cultures pour son invitation à partager ces moments de convivialité...Collaboration à poursuivre...

    Il faut souligner que le temps nous a manqué car tout un chacun s'est aperçu que notre territoire possédait un passé historique et patrimonial très important depuis l'origine de la cité avant l'arrivée des Phocéens jusqu'à un passé récent et la création des cités de La Rouguière et de Michelis...

     

    Il faudra organiser d'autres balades pour compléter les informations, et la mise en place du projet « Fil vert » des sources de l'Huveaune à l'embouchure en est une parfaite illustration...

     

    Animation de la balade,  textes, photos et vidéos par JPS.

    Balade découverte La Pomme – Les Comtes - Saint-Marcel – La Valbarelle

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    On ne pouvait rêver d'un aussi beau temps pour cette balade dans le massif des calanques, je crois que nous avons eu un très beau créneau "météo".

    Pas trop chaud tout en ayant une superbe journée ensoleillée sans vent.

    Nous étions 14 en comptant deux jeunes enfants pour cette belle virée au belvédère d'En Vau.

    Une belle journée sous le signe de l'amitié et de la bonne humeur. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Au départ du parking de la maison forestière de la Gardiole, nous allons nous partager en deux groupes,

    Un premier groupe, emmené par Alice, va prendre la piste principale avec les enfants, 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Pour les autres, je vais les faire cheminer sur un sentier ancien, mais en très bon état, qui va nous faire traverser plusieurs vallons avec la vue quasi permanente sur la mer au loin, les falaises de Soubeyranes et le cap Canaille dès que la petite brume du matin se sera dissipée. 

    .Calanques, le belvédère d'En Vau

    Nous progressons facilement dans un décor minéral de plus en plus sauvage 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Ce sentier, soutenu par un muret de pierres sèches, est probablement le sentier le plus ancien des Calanques, tracé bien avant que les randonneurs en fassent leur terrain de jeu.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Le vallon des pins est vite traversé, puis le calcaire blanc prend toute sa place, ce qui ne veut pas dire que la flore et la faune soient absentes.

    La vie est bien présente dans ces cailloux,  qui "ouvre bien les yeux",  en voit les traces, boutis de sangliers et crottes fraîches des renards et autres petits animaux . 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     les euphorbes sont de sortie  entourées de pistachier lentisque et romarin

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    quelques aiguilles

     nous passons en hauteur du vallon des aiguilles qui nous offre une vue différente au fur et à mesure que le sentier le contourne

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    les coronilles à tige de jonc donnent un peu de couleur vive.

    Puis, nous voilà au dessus du vallon des Rampes et du vallon des Pételins, décor minéral total.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     en face, légèrement sur la droite, la falaise des quatre "cantouns".

    la pause photo est de rigueur, pour boire un peu aussi. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     après quelques marches d'escalier taillées dans la roche nous voilà sur un étroit sentier caillouteux qui dégringole dans le sauvage vallon des Rampes.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     globulaires  qui tournent avec le soleil

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     au dessus de nous, d’étranges roches, chacun peut y voir un symbole...

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Nous arrivons sur la grande piste du vallon de la Fenêtre que nous descendons en direction du vallon d'En Vau, pour, peu avant la jonction, prendre à droite un sentier escarpé qui va nous faire remonter sur la dorsale du col de l'Oule, nos amis partis par un sentier plus rapide sont déjà arrivés au belvédère d'En vau et nous attendent avec impatience pour le pique nique.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Oui...nous voilà ! patience...yes

    Le belvédère porte bien son nom, il surplombe la calanque d'En Vau en bas à gauche, la pointe de Castelvieil droit devant, et la mystérieuse et quasi inaccessible calanque de l'Oule à droite

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    La pointe de Castelvieil et sa brèche qui la sépare du belvédère, paradis des escaladeurs. 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Pause ici, tout au bord du vide au soleil...

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    le pique nique sorti du sac s'organise, avec en apéro supplémentaire, détente au soleil et "plein les yeux" du panorama.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     

    petit perchoir intime, c'est "un peu" chez nous là !

     

     Calanques, le belvédère d'En Vau

     tout en bas, les aiguilles qui "gardent" l'entrée de la calanque de l'Oule

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Il faut malgré tout, penser à repartir, nous nous dirigeons vers le col de l'Oule et sa citerne enterrée, puis, prise du GR qui va nous faire descendre dans le vallon d'En Vau

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     un enfant "porteur d'eau". sarcastic

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     cistes cotonneux en fleur, pétales froissés comme du papier crépon.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     La longue remontée du vallon impose une petite halte de regroupement sous un pin bienvenu.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Nous contournons la maison forestière de la Gardiole tout en profitant d'une très belle vue sur les falaises de Soubeyranes à travers les pins.

    Calanques, le belvédère d'En Vau

    et c'est l'arrivée au parking...en courant pour les enfants de tous âges ! 

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     Calanques, le belvédère d'En Vau

     Un ban d'honneur pour les deux garçons qui se sont montrés courageux et volontaires sur leur parcours de presque 10km.

     

    Une balade de 11km500 pour ceux qui ont fait "le grand parcours" et un cumul de dénivelé d'environ 420m.

     

    Calanques, le belvédère d'En Vau

     

     

     

     

    Yahoo!

    6 commentaires
  •  

    Dimanche 21 février 2016, c'était la balade du mois de notre association.

    Balade dans le massif de Garlaban à la (re) découverte des pierres gravées par Monsieur Louis Douard artiste aux talents multiples.

    A noter que Mr Douard a exceptionnellement accepté de nous accompagner un dimanche pour commenter cette balade.

    Nous partons du parking du puits de Raimu, petite halte pour donner quelques explications sur l'origine de ce puits tout à fait décoratif et non fonctionnel.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis encore un arrêt, il y en aura beaucoup vu que Mr Douard connait "son" Garlaban comme personne.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Un exemple de rocaille réalisée par des maçons italiens, ils en avaient fait leur spécialité, il y en a beaucoup dans la région. Ici ce faux tronc d'arbre, était en réalité un pilier du portail d'une propriété.

    Une rocaille, c'est du béton travaillé de telle façon qu'il imite quasi à la perfection le bois, naturel ou travaillé en menuiserie.

    Les pierres gravées du Garlaban

    plus loin nous passons devant le mas de Massacan, avec là aussi commentaires sur le rôle de ce mas dans Manon des sources, mais aussi sur l'origine du mot "massacan".

    Les pierres gravées du Garlaban

    Plus haut sous la barre de st Esprit où restent encore quelques vestiges du village-décor créé par Marcel Pagnol (et son fidèle maçon Marius Broquier), Aubignane, dans le film Regain.

    Sur les barres l'arche d'Aubignane, quelques ruines et en bas, dans le haut du vallon de Marcellin, les vestiges de la ferme d'Angèle "la Douloire" et son puits, creusé pour les besoins de la construction des décors "en dur" du village d'Aubignane.

    La  balade du mois de novembre 2015, c'était en ces lieux, voir ici : clic .

    Les pierres gravées du Garlaban

     Les pierres gravées du Garlaban

    le puits d'Angèle, vrai puits aujourd'hui comblé par des pierres, comme beaucoup d'autres (par des imbéciles qui ne respectent rien).

    Les pierres gravées du Garlaban

    Du col d'Aubignane, nous laissons de côté et au loin, le Taoumé et les grottes des pestiférés.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous prenons la piste du Draioulet direction...les gravures.

    Mais en cours de route, de nombreux arrêts avec explications sur la flore des lieux.

    Globulaires, filaires, romarin, messugue, farigoule, chêne vert, et tant d'autre.

    Les pierres gravées du Garlaban

    globulaires

    Les pierres gravées du Garlaban

    Nous écoutons (presque religieusement) Mr Douard qui n'est pas avare de réponses à nos questions.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Puis c'est l'arrivée sur l'aire choisie pour le pique-nique. Mi ombre, mi soleil, avec du beau temps c'est parfait.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les gravures sont gardées pour la fin, nous reprenons la piste dans le sens de la descente et nous y faisons un long arrêt.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Toutes ne seront pas sur ces pages, il y en a une cinquantaine...à ce jour.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Mr Douard nous raconte sa méthode de travail, ses sources d'inspiration.

    Les pierres gravées du Garlaban

     

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les pierres gravées du Garlaban

    A la pétanque quand on perd 13 à zéro, il faut baiser Fanny ...c'est ici !

    Une Fanny tellement réaliste qu'elle donne presque envie de perdre...

    Les pierres gravées du Garlaban

    Je ne peux manquer de terminer cette petite expo des gravures par le portrait de Jean Giono, sans qui le succès de Marcel Pagnol n'aurait pas été ce qu'il est.

    Les pierres gravées du Garlaban

    Les adhérents des amis de l'Huveaune remercient chaleureusement Mr Louis Douard pour son travail, mais aussi pour sa disponibilité, sa gentillesse et le partage de son savoir.

     

    Les pierres gravées du Garlaban

     Nous reprenons le chemin du retour en passant par la visite de la grotte du Cerf, puis de la grotte du Plantier dite "grotte de Manon" .

    (et non ...pas de photos de la grotte de Manon, désolé !  he )  

    Les pierres gravées du Garlaban

     Beaux orchis 

    Les pierres gravées du Garlaban

    la grotte du Cerf

    Les pierres gravées du Garlaban 

    les falaises du Draioulet vues de l'intérieur de la grotte du Cerf.

    Retour tranquille vers le col d'Aubignane puis le parking de Raimu par le sentier des Piches.

    Les pierres gravées du Garlaban

      sarcastic  Comment va t-on faire pour se souvenir de tout ce qui nous a été si gentiment expliqué ?

    Les pierres gravées du Garlaban

    Une balade sous un soleil radieux d'environ 11km et un cumul de dénivelé de 403m.

    JLuc.

    Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique