•  

     

    Conférence, J.C ROMERA, Le cimetière Saint-Pierre

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Conférence, Les Templiers par P.L BESOMBES

    Compte rendu de Marie-Hélène à propos de la conférence de monsieur Besombes sur les Templiers.

     

    Conférence, Les Templiers par P.L BESOMBES

    La création de l'Ordre des Templiers est rattachée au personnage d'Hugues de Payns, fondateur, qui réussit, lors du concile de Troyes en 1120, à convaincre le roi de Jérusalem et le  Pape de l'utilité d'une telle milice. Son histoire coïncide avec la première croisade en Terre Sainte afin d'y restaurer et de sécuriser  l'accès aux lieux de pèlerinage chrétiens affluant d'Occident et d'Orient après la conquête de Jérusalem.

    Ce concept révolutionnaire en complète contradiction avec les règles de l'Eglise aurait eu du mal à s'imposer sans l'appui de Bernard de Clairvaux. Son but était :

    de faire reconnaître la milice par l'Eglise et lui donner une règle donner un caractère légitime aux actions de cette milice recruter de nouveaux chevaliers et obtenir des dons.

    De nombreux chevaliers et sujets issus de la paysannerie vinrent agrandir les rangs, les critères de recrutement étaient essentiellement fondés sur les vœux de pauvreté (règle de Saint Benoit) chasteté, et obéissance sans faille à cette organisation dont le caractère est d'ordre monastique et militaire.

    Les Templiers entretiennent avec l'Orient des liens particuliers, véritables passerelles secrètes cherchant à comprendre la mystique Soufi, des accords tacites et officieux se nouent, ils se rapprochent des ordres secrets dont les valeurs sont fondées sur l'amour et le respect de la foi, la recherche du Divin et le sens caché des choses. 

     

    Un code vestimentaire est établi :

    port du manteau blanc, symbôle de pureté et de chasteté pour ceux issus de la noblesse,

    port du manteau de bure réservé aux frères sergents issus de la paysannerie.

     

    De nombreuses donations en biens fonciers ou rentes portant sur les terres, le talent des Templiers à faire fructifier ce capital leur confèrent une grande prospérité. Ils créent la lettre de change et deviennent les banquiers de l'Europe. Ils sont groupés en commanderies, véritables lieux de vie. 

    Ces moines soldats s'avèrent d'impitoyables guerriers faisant de leur devise : combattre jusqu'à la mort en respectant toutefois les lieux saints. 

    Cet ordre est secret et hermétique. 

    Mais ces alliances secrètes n'avaient elles pas pour but également de s'arroger l'héritage et les connaissances spirituelles orientales ? 

    Deux siècles de légende allaient prendre fin, la chute de Saint Jean d'Acre, la perte des terres saintes, les templiers font des envieux par leur richesse, ils sont accusés d'avoir craché sur la Croix (rejet du symbole), baiser sur le coccyx lors de l'intronisation, d'homosexualité, d'avoir vénéré la bête barbue Baphomet.

    Ils ne sont plus protégés par le Pape et le Roi.

    Accusés d'hérésie tous les templiers sont arrêtés sur l'ordre de Philippe le Bel et occis le 13 octobre 1307. 

    Leur trésor n'a jamais été découvert, est il en Europe, en Orient le mystère demeure, ils auraient laissé des traces de leur histoire par l'existence des métiers francs, les constructeurs des cathédrales, les francs maçons seraient également des descendants des Templiers.

     

    Conférence, Les Templiers par P.L BESOMBES

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Mise à jour du programme des conférences des AH.

     

    Mise à jour du programme des conférences des AH.

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

    Programme des conférences 2018-2019

    Yahoo!

    1 commentaire
  •  

     

    Conférence, Les Templiers par P.L BESOMBES

     

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

     

     

    Conférence proposée par l'Association des Amis de l'Huveaune

    Animée par Richard d'ANGIO, Agrégé de géographie, professeur de Chaire supérieure honoraire en CPGE-ECS au Lycée Thiers - Marseille

    En Mairie de secteur

    Boulevard Bouyala d'Arnaud

    13012 Marseille

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     Conférence qui devait être animée par Messieurs Jean Noel Beverini et Michel Goury, Jean Noel ayant eu un empêchement, c'est Jean Pierre Simi qui l'a remplacé. Celle-ci sera scindée en deux parties.

    **************

    Conférence Jean-Pierre Simi

     Le Fort St Nicolas a été édifié sur l'ordre de Louis XIV qui avait la main mise sur Marseille dans le but de dompter l'esprit rebelle de ses habitants. 

    Bien avant cette époque la ville était plus rétrécie, dès le moyen âge se trouvait une petite chapelle dépendante de l'abbaye de Saint Victor.

    La construction en 1660 d'une citadelle fut décidée en raison  de la position stratégique des lieux  permettant de surveiller la ville mais aussi la mer et se défendre contre d'éventuels envahisseurs. 

     Résumé de la conférence sur le fort st Nicolas

    Il est fait appel à l'ingénieur Nicolas de Clerville pour choisir le lieu d'implantation le mieux adapté, vivement critiqué par Vauban.

    En 1790 une partie est détruite, et ensuite rétablie, la citadelle est séparée en deux parties  par l'ouverture d'une voie : Bd de l'Empereur, l'actuel Bd Charles Livon. désormais deux forts distincts relient le Pharo au Vieux Port.

     

    Conférence Michel Goury 

    Le fort devient un tribunal militaire et une prison d' Etat, les conditions de détention y sont mauvaises : saleté des lieux, cellules glaciales, semi obscurité, nourriture très insuffisante. 

    Sur les plans on peut noter une cour en demi-lune, une casemate lieu d'enfermement des gens dangereux, la cour B ou mitard (isolement), cour C : la Promenade. 

    Le Haut Fort est le lieu de détention,  le Bas Fort celui de jugement. 

    De nombreux personnages y furent emprisonnés :

    Jean Giono pour ses publications pacifistes

    Jean Zay député socialiste, condamné pour désertion fusillé en 1944

    Habib Bourguiba, fondateur du mouvement démocratique, prévenu de complot contre la sûreté de l'Etat

    Jean Cristofol maire de Marseille suite à l'interdiction d'organisations communistes, il est l'un des représentants, successeur de  Gaston Deferre

    Ernest Gimpel résistant,  accusé d'atteinte à la sûreté de l' Etat, compagnon de libération qui s'évadera avant d'être de nouveau arrêté. 

    Jean Robert et Henri Julien, qui s'évaderont par le chemin de ronde

    Virgile Barel député niçois, militant communiste

    Marius Fantino, martyr de la résistance, grand oncle de Michel Goury 

    Résumé de la conférence sur le fort st Nicolas

    Pour les auditeurs de cette conférence une plongée intéressante dans le passé historique de Marseille.

     

    Actuellement la partie basse du fort appelé Fort Ganteaume en hommage à l'ancien vice-amiral Ganteaume abrite le cercle militaire et le mess des officiers. 

    L'autre partie le haut du fort: Fort d'Entrecasteaux est le siège du pôle de formation et d'apprentissage aux métiers du patrimoine.

    texte de Marie Hélène, photos J Luc.

    Résumé de la conférence sur le fort st Nicolas

    Yahoo!

    1 commentaire
  • Une fois de plus notre amie Rolande nous a captivés lors de sa conférence sur la Corse.

    Une Corse dont elle parle presque amoureusement et qu'elle met en scène à travers ses romans.

    La conférence de Rolande Giacometti sur la Corse

     

    ...Une fois la création du monde achevée, le Divin voulut le parfaire par un chef-d'oeuvre, il fonda la Corse, mais la trouvant trop belle et sujet de convoitise il créa le peuple Corse capable de la protéger avec courage et solidarité.

     

    Embarquement immédiat avec Rolande Giacometti pour cette pépite posée au milieu des flots méditerranéens. 

     

    Un peu d'histoire avec Théodore de Neuhoff, élu roi des Corses, il se passionne pour la cause insulaire et fait front avec les Corses dans la révolution contre les Génois, lutte pour l'indépendance. Sa campagne s'enlise lors du siège de Calenzana et tourne au désastre. Il mène une vie d'errance qui le conduit à Londres où il est emprisonné pour dettes. Il a eu une grande influence idéologique pour la liberté des Corses. 

    Pascal Paoli « Père de la Patrie », homme politique, général et philosophe, il se distingue par son attachement à son île natale, sa culture l'appelle à fréquenter l'élite intellectuelle, Voltaire le surnomme « l'homme des lumières ». Il fait une carrière dans le régiment royal et s'intéresse à la révolte paysanne contre le pouvoir génois . Il dote la Corse d'une constitution, fait battre monnaie et interdit la vendetta. Il part à Londres pour un exil définitif où il mourra. Son image est très présente, encore actuellement dans l'île.

    Napoléon, figure emblématique de l'île, au destin hors du commun, fréquentant tôt l'école militaire, doué d'une grande intelligence et du sens de l'opportunisme. 

    Nommé Général en chef des armées d'Italie et sacré Empereur il rassure les citoyens par la création du Code Civil, meurt à St Hélène en 1821.

    Le pays : festival de senteurs et de couleurs, de nombreux personnages célèbres y ont séjourné : Guy de Maupassant, Gustave Flaubert, Prosper Mérimée (Colomba), La présence de Miss Campbell n'est pas étrangère au développement du tourisme,  aristocrate écossaise elle  consacre un ouvrage, vantant les attraits de la Corse.

    L'eau pure des rivières et des torrents, le Cap Corse, véritable promontoire rocheux au centre des routes maritimes, la richesse de sa faune et sa flore, l'homme et la nature demeurent étroitement mêlés, la Balagne pittoresque par son regard sur la mer, équipée d'une station thermale bienfaisante sont autant d'attraits touristiques.

    L'apparition de l'art baroque donne aux nombreuses églises une opulence de lumières et de couleurs, chaque village est placé sous la protection d'un saint, la religion et les fêtes s'y rapportant occupent une grande place dans la vie  de l'île.

    La Corse a su par son authenticité et l'attachement au respect de ses traditions rester elle-même sans toutefois se priver d'une indispensable modernité.

    La conférence de Rolande Giacometti sur la Corse

    La conférence de Rolande Giacometti sur la Corse

    Résumé de la conférence par Marie-Hélène, montage photos JLuc.

     

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

    Conférence de Jacques Faure...la pollution de l'air

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    Tout au long de cette conférence, Axel nous a conduit sur les traces de Marie-Madeleine dans le massif de la Sainte Baume qui l'abrita pour une longue retraite de méditation, prière et d'adoration. 

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    Ces lieux ont connu très tôt une vie puisque occupés par des peuplades gauloises.

    Des personnages célèbres : papes, rois, comtes de Provence  furent leurs illustres visiteurs.

    Le choix de cet endroit n'est pas fortuit : l’œil attentif du promeneur peut apercevoir un rocher sur lequel le portrait du Christ paraît  «être là. »

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    La Sainte Baume est  terre des compagnons du devoir, qui y ont laissé de nombreuses traces de leur passage, lui vouant un culte particulier, Maître Jacques s'y installa, une stèle gravée leur rend hommage.

     La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    Les 150 marches au même nombre que  l'avé du rosaire conduiront le promeneur dans la grotte sacrée.

    A l'intérieur de beaux vitraux sont l'oeuvre  de Pierre Petit « disciple de la lumière ».

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    A l'extérieur une magnifique pietà en bronze entourée d'une chaîne semble figée pour l'éternité. 

     En contrebas de la chapelle du Saint Pilon Gaspard de Besse, le chevalier-brigand, tenta de trouver refuge dans un boyau qui communique avec la grotte. 

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

    Sur le sentier qui mène au Saint Pilon la  chapelle des Morts (dite aussi des Parisiens) fut édifiée à la demande d'Esprit Blanc, un écusson frontal porte ses initiales. 

    A gauche en direction de l'ermitage la grotte aux œufs est un hymne à la féminité. Son entrée en nette forme d'hymen n'est pas une illusion, nombreux couples s'estimant stériles aujourd'hui encore déposent des objets (plumes, agates, photos de vierge) afin d'y être exaucés.  

    En 1859 le Père Lacordaire entreprit la construction de l'Hostellerie, lieu d'accueil,  qui abrite le magnifique portail de François 1er.  

    Celui qui aura  été le pèlerin heureux de ces chemins, submergé d'émotion par le cheminement fait sur lui-même, pénétré d'une intériorité lumineuse, touché par la béatitude du Divin ne sera plus tout à fait le même. 

    La conférence d'Axel Graisely du 14 septembre 2017

     

     

    Texte de Marie-Hélène, photos de Gilles et J Luc

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique