• La balade au Siou Blanc, la Tête de la Marquise

     La balade mensuelle des Amis de l'Huveaune, notre association de préservation du Patrimoine, a ce dimanche 10 mars, la Tête de la Marquise comme objectif de balade.

    Siou Blanc, la tête de la Marquise avec les AH.

    Tout au long du cheminement nous ferons quelques haltes pour évoquer le travail des anciens afin de garder en réserve la précieuse eau de pluie que le plateau du Siou Blanc laisse filer dans ses très nombreux avens et gouffres sans pouvoir la garder en surface.

    Puits, citernes, sambro et eiguié ponctuent de loin en loin cet immense plateau.

     (sambro = rocher creux retenant l'eau de pluie; eiguié = petit ruisseau d'écoulement des eaux, vers un sambro par exemple.)

    Nous sommes 17 au départ de cette charmante balade vers cette Tête de la marquise, ce rocher curieux bien caché dans une végétation abondante dans la forêt de Morières.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Je rappelle brièvement les petites instructions habituelles concernant le respect de la Nature, que le groupe respecte et fait respecter par ailleurs, aujourd'hui sensibilisation toute particulière quant au risque d'incendie important sur cette zone asséchée et parcourue par un bon Mistral.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Départ du superbe Chêne de Mistral, nous prenons la piste, qui dès les premiers mètres nous offre un tapis de crocus annonçant le printemps

    La tête de la Marquise avec les AH.

     rapidement nous quittons la piste pour une sente discrète qui file en serpentant dans une forêt de yeuses et qui va nous emmener vers notre première halte, le Puits de Junca. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le Puits de Junca, cet étonnant puits-citerne qui recueille l'eau de ruissellement de surface par des barbacanes bien visibles

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le puits et ses barbacanes

    La tête de la Marquise avec les AH.

     les questions-réponses vont bon train, les AH sont toujours intéressés par tout ce qui concerne le patrimoine, qu'il soit culturel, industriel, paysan et humain.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     la petite troupe reprend la marche, 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    petit arrêt symbolique devant l'assèti dou pastre...qui pourrait être aussi bien le trône de Saint Louis rendant la justice sous son chêne !

    La tête de la Marquise avec les AH.

     le siège du berger...assèti dou pastre

    La tête de la Marquise avec les AH.

     cheminement en file indienne sur un sentier étroit et tortueux

    La tête de la Marquise avec les AH.

     puis traversée de la piste du Centre pour monter vers la Citerne Neuve qui sera, elle aussi, objet de curiosité quant à son impluvium constitué par la toiture de l'abri attenant et les eiguié qui dirigent l'eau vers l'intérieur de la citerne.

    Citerne toujours en service pour alimenter en eau les troupeaux de vaches du plateau.

    La tête de la Marquise avec les AH. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Direction maintenant vers la fameuse Tête de la Marquise

    La tête de la Marquise avec les AH.

    bien cachée dans les bouquets de yeuses. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    Avec séance de poses photos souvenirs 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

    Nous prenons un sentier peu tracé et nous passons devant le gouffre des Enfers où chacun jette un coup d’œil, soit avec effroi, soit avec envie de prendre une corde et d'y descendre... 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Montée vers le beau lapiaz qui culmine au dessus de la canopée, la pause pique-nique était prévue ici, mais les rafales violentes de Mistral nous incitent à trouver un emplacement plus abrité, même si moins ensoleillé.

    La tête de la Marquise avec les AH.

    le lapiaz battu par le vent violent 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     nous ne nous attardons pas et revenons vers Citerne Neuve où un agréable espace bien abrité nous offre un épais tapis de feuilles de chêne pour le confort fessier.

    Nous repartons vers la piste du Centre que nous prenons vers le sud pendant quelques centaines de mètres, puis un sentier tracé dans une végétation de bruyère, romarins et kermès nous ramène vers la piste du matin et le Chêne de Mistral. 

    La tête de la Marquise avec les AH.

    La tête de la Marquise avec les AH.

     La tête de la Marquise avec les AH.

     pleine saison des crocus qui abondent sur ce plateau 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     fin de la balade, rendez-vous est pris pour le mois d'avril... 

    La tête de la Marquise avec les AH.

     Une jolie balade d'environ 7km600 et d'un cumul de dénivelé ne dépassant pas les 200m,

    mais dans une excellente ambiance, comme toujours avec les Amis de l'Huveaune.

     

    L’éditeur, l’auteur ou le diffuseur ne sauraient être tenus pour responsables dans

    l’hypothèse d’un accident sur cet itinéraire, et ce, quelles qu’en soient les causes.

     Pour les secours composer le 112

    « Conférence de Richard D'Angio et Christian OllivierNettoyage des plages du Frioul »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Alice
    Mardi 12 Mars à 09:35

    Très belle journée des "Amis de l'Huveaune" pour cette très belle balade guidée par notre ami Jean-Luc Fontaine. Je précise que ces balades mensuelle sont réservées aux adhérents de l'Association "Les Amis de l4Huveaune"

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :