• Les anciens Catalans

    Un message de notre ami Jean Noël Beverini

     

    Chères et chers confrères, collègues et amis, 

     

    Permettez-moi de partager avec vous, en raison des destructions actuelles, sans études ni contrôle, ces deux vues des anciens Catalans.

    Cette première vue des anciens Catalans est très intéressante parce qu’elle montre, non seulement la Tour, mais le puits à droite (essentiel pour la vie du Lazaret puis pour les pêcheurs catalans) et le bâtiment à gauche dont il subsiste encore aujourd’hui des éléments mais laissés dans un état … regrettable ( euphémisme de bon aloi). J’ai pu en faire visiter, durant des années, l’intérieur à des dizaines, des dizaines et bien plus, de passionnés immédiatement plongés dans l’Histoire. Le portail étant libre, ils pénétraient dans la pénombre du lieu et cette pénombre leur ouvrait la porte lumineuse de deux siècles écoulés. Il faut d’abord fermer ses yeux pour les réouvrir  sur notre mémoire. Des piliers taillés supportant des arches brisées, des pierres tapissées d’une verdure de mousse, un silence émouvant tant les pierres étaient devenues muettes devant l’abandon des hommes …Trop lourd mais tellement parlant !

    Un véritable "voyage » pour chaque visiteur souvent retrouvé ensuite "en mer" sur la tartane  "La Flâneuse ».

    C’est dans ce « décor » que se fiança Edmond Dantès à Mercédès … Quel oubli!     

    Les anciens Catalans  

    Cette aquarelle, ensuite, de Antoine Roux qui connaissait bien les Catalans montre au XIX° siècle l’anse des Catalans avec sa Tour caractéristique à gauche, Tour qui ne va pas tarder à s’effondrer compte tenu de l’état de délabrement dans lequel elle est abandonnée ( dixit, il y a deux jours encore, une architecte qui a travaillé sur le site). 

    En 1826 vingt ménages représentant cent dix sept personnes de la colonie catalane vivaient dans les anciens bâtiments du Lazaret. Nous pouvons voir leurs barques de pêcheurs sur la plage.

    Les anciens Catalans

     *****

    On peut voir sur cette aquarelle les vieilles infirmeries vers 1840. A droite, le restaurant le Mercedes qui fut utilisé par Alexandre Dumas pour localiser le lieu du mariage d’Edmond Dantes (comte de Monte-Cristo). On y voit aussi à gauche la porte de la Tour Paul .

     

     image collection privée Hervé Hardouin

    Les anciens Catalans

     

    *****

     

    « Programme prévisionnel du 1er trimestre 2019La tombe du soldat inconnu »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :