•   

    Depuis l'année 2012 l'Huveaune, qui portait une image négative, fait l'objet d'attentions notamment par un parcours bien rythmé pour lancer études et travaux  : assainissement, stations d'épuration et leurs mises aux normes,  recherches de substances dangereuses, extension de leur réseau, qualité du suivi des cours d'eau, une meilleure gestion des milieux aquatiques par la qualité de l'eau et celle des milieux naturels, état des ressources en eau, gestion locale concertée et valorisation du bassin versant dans le but que ce fleuve soit raccordé, comme avant à la mer.

    Les communes signataires du contrat de rivière, véritable outil, dont les enjeux sont ensuite déclinés en objectifs s'organisent en partenariat aux fins d'entretien des cours d'eau, établissement d'une frontière du pluvial et du cours d'eau, par une intervention sur les berges, surveillance des écoulements des eaux de pluie afin d'éviter les inondations et les fermetures des plages.

    L'aménagement et la restauration des cours d'eau sont porteurs d'une valorisation sociale,  d'autres actions comme l'accompagnement du projet fil vert,  cheminement piétons prévention du risque des inondations, des classes de collèges sont sensibilisées à ce problème.

    Lire ci dessous un article paru dans La Provence édition d'Aubagne :

    http://www.laprovence.com/article/edition-aubagne-la-ciotat/4747873/trois-ans-de-contrat-sur-lhuveaune-et-un-bilan.html

     Compte-rendu de cette réunion transmis par Marie-Hélène.

    ***********

    En septembre dernier, une grande mobilisation de tous les acteurs qui se sont sentis concernés a largement contribué au nettoyage de notre fleuve,  l'Huveaune...mais tant de choses restent encore à faire !

     

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017 

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017 

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017 

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017.

      

    Le contrat de rivière réunion de décembre 2017.

    Yahoo!

    1 commentaire
  •    

    La grande opération de nettoyage de notre Ubelka de ce vendredi 23 septembre a été un vrai succès, même si, pour les organisateurs qui se sont démenés jusqu'à la dernière minute pour obtenir des dotations de gants, sacs poubelles et même les bennes à déchets rien n'était gagné encore le 22 septembre. Ce n'était pourtant pas faute de s'y être pris à temps...mais bon, comme le dit l'adage : tout est bien qui fini bien.

    Les élèves du Lycée la Forbine, leurs enseignants et Direction sont rassemblés dès 8h30 pour être dirigés par Marie Hélène, Gérard et Jluc sur les différents sites de ramassage du secteur qui nous est alloué, à savoir celui de St Marcel. 

    Alain, ramasseur volontaire de l'association, nous rejoindra directement au pont Romain.

    Bien d'autres se regroupent eux aussi sur leurs secteurs...que de monde !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Accès par le site de la communauté d'Emmaüs ( deux volontaires de la communauté se joindront à nous), nous sommes sur le secteur du pont Romain, les jeunes se mettent rapidement dans l'eau ou filent sur les berges accessibles, un petit gué sera fabriqué à la va-vite pour faciliter le passage sur la rive opposée.

    Un sous groupe file, accompagné par Gilbert des pêcheurs de St Marcel, vers la gare, pour redescendre le fil de l'eau jusqu'à la cascade (resclave), barrière difficilement franchissable.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016 

    Plus en amont, ça s'active aussi, les conditions y sont d'ailleurs  difficiles, notamment pour l'accès au lit du fleuve

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    La Direction du Lycée donne l'exemple, et pas seulement pour la photo. Une belle façon d'encourager les jeunes.cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Parfois les regards s'affolent devant le tonnage des déchets récoltés !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    La carcasse de voiture coincée dans les branchages sous le pont de St Marcel ne sera pas ramenée dans la benne...bien sûr, mais comment est-elle arrivée là ? 

    La réponse est évidente...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Certains, très vites pris au jeu (si l'on peut dire) n'hésitent pas à se mouiller au sens propre comme au figuré.

    "pas grave M'sieur, il fait pas froid et on séchera vite" cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    encore et encore...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    et même plus !

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Même quand le niveau est assez haut...quand faut y aller...faut y aller ! cool

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Plus en aval, le groupe d'étudiants emmené par J.P. est lui aussi très actif

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Dans ce mini reportage, il m'est impossible de publier des photos et de citer tous les groupes qui se sont mis à l'eau pour cette grande action de nettoyage, mais on peut citer les adjoints aux maires de Roquevaire Mr Christian Ollivier et Mr Negretti  de la Penne sur Huveaune, là aussi bel exemple que pourraient suivre d'autres "z'élus" !suivez mon regard. he

     oh Désolé si j'en oublie certains...je ne connais pas tout le monde, qu'ils veuillent bien m'en excuser.  

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Christian Ollivier en flagrant délit de citoyenneté active !

    Les 50/60 jeunes du groupe "pont Romain" ont bien travaillé, ils ont droit à la photo avec Mme la député maire du secteur, mais il ne faut pas oublier les autres, il y en a encore plusieurs centaines...

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     L'Huveaune après toilettage, le pont Romain ne s'en remet que difficilement, lui qui ne connait que l'amoncellement de déchets sous ses piles multi- centenaires.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     

    UNE UBELKA ENFIN PROPRE,

    qui resplendit sous les rayons du soleil filtrant au travers des feuillages, c'est tout ce que demandent  les volontaires connus et inconnus qui ont œuvré pour qu'un jour, ça arrive.

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     La cascade de la resclave et la planche des lavandières, on se croirait au XIXème siècle.

    ci dessous...50m en amont, il y a plus de 150 ans

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     ****

    La fin de cette action se terminera par un regroupement au CMA de la Barasse, chaque responsable, chaque élu présent y va de son discours, c'est dans l'ordre des choses.

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    Une jeune étudiante du Lycée la Forbine y va elle aussi de son petit discours...le plus beau ?  probablement car le plus porteur d'espoir.  

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

     Tous les participants ont été chaleureusement remerciés par chaque intervenant. 

    ****

    Le nettoyage de l'Huveaune du 23 septembre 2016

    mettre cette image en couleur et se dire que nous sommes en 2017...une utopie ?

    ** 

    JLuc webmaster du blog.

     

    Yahoo!

    9 commentaires
  • Le 23 septembre c'est le jour du grand nettoyage.

    Nettoyage de l'Huveaune

    clic sur l'image pour agrandir si nécessaire.

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  

     

    Les tribulations de deux marseillais en Chine....

     tome 1

     

     

    La route de la soie

    Yahoo!

    1 commentaire
  •    

     

        Comme toutes les années, depuis le premier Juin et jusqu'au 30 septembre, l'accès aux massifs forestiers des Bouches du Rhône est règlementé.

     

    Il est important d'en tenir compte pour éviter tout acte contrevenant.

     

    La carte des massifs concernés est mise à jour tous les soirs entre 16h30 et 18h00 pour le lendemain par la préfecture.

     

    sarcastic Avant de préparer une rando ou une simple balade en colline et calanques il est  impératif de consulter les autorisations ou interdictions éventuelles.

    Ces interdictions étant essentiellement liées à la chaleur et au vent.

    Le lien de la préfecture pour connaitre cette règlementation, c'est ici :

    Règlementation accès en forêt

     

    http://www.paca.gouv.fr/files/massif/

     

    Pour info, la carte des interdictions pour demain 19 Juin 2015.

    Attention, certaines communes Allauch, Plan de Cuques etc, prennent des dispositions encore plus restrictives, le site nous permet de les connaitre.

    Règlementation accès en forêt

     arfsur le blog, la carte n'est pas interactive, clic sur le lien pour en savoir plus.

    JLuc.

    Yahoo!

    votre commentaire
  • Merci mes amis de participer à ce combat encore une fois renouvelé pour les protéger des spéculateurs fonciers .

     

     

    https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_prefet_et_les_autorites_de_la_region_Provence_Sauver_la_vie_et_la_liberte_des_chevres_sauvages_du_plateau_de_la_Nerth/?cjnQsjb

     

    Animaux libres à protéger suite...la pétition

     

    Amis

     

    Comme vous pouvez le constater, ces magnifiques animaux dérangent puisque sous des prétextes sanitaires ou de sécurité,

     L’administration préfectorale désire les éradiquer (sans violence, dixit) de notre massif de la Nerthe. (Essayez de capturer des chamois dans un massif escarpé...! Même à la seringue hypodermique, c’est les condamner à une chute mortelle).

     

    Les derniers relevés faits par l’administration faisaient état de 80 têtes, et pour l’occasion elles sont devenues 200.....!

    Les projets fonciers de certains sur le massif sont donc toujours d’actualité, bien que la zone soit inscrite sur les sites de Natura 2000, et traversé par un GR installé à grand frais par la région.

     

    La maladie de la « langue bleue » (ovins et bovidés) justifiant la capture pour « Protéger les élevages » est l’argument justifiant cette somptueuse dépense de l'état, et la mobilisation des agents de l'administration, alors qu'il suffit de vacciner les animaux d' élevage ;.le vecteur de l' épizootie étant un insecte volant ( Culicidé ) :fièvre catarrhale.

     

    Faudrait-il aussi capturer les aigles de Bonelli qui font la fierté de nos rochers pour protéger les élevages de poules de la grippe aviaire, et détruire les lapins sauvages pour protéger les clapiers de la myxomatose, d’éliminer les chevreuils du département pour aider les éleveurs !!!?

     

    Une solution avait été trouvée avec la municipalité précédente, qui prévoyait la mise en place d'un grillage pour protéger la voie rapide en direction de Carry avec l’accord des propriétaires, et l’achat d’une clôture électrique pour entourer la vigne de Mr Turc pendant la période de pousse des bourgeons sur les pieds de vigne.

    Voila 30 ans que nos chèvres nous aident à nettoyer les parties escarpées du massif pour protéger le site des incendies, que nous sommes ingrats envers ces animaux inoffensifs…

     

    L’autorité préfectorale n’a pas trouvé intéressant de faire participer les associations locales qui sont impliquées depuis 20 ans dans la préservation de ce patrimoine exceptionnel et sauvage, à la réunion tenue en préfecture à ce sujet.

    Ce sont les journalistes de "La Provence" qui se sont chargés de nous informer de ce qui se tramait contre nos protégées et nous les en remercions vivement d’avoir pleinement joué leur rôle d’informateur.

    L’autorité municipale, elle aussi, bien que sachant que certaines associations se mobilisent depuis longtemps pour protéger nos caprinés débroussailleurs n’a pas jugé utile d’inviter les protagonistes au débat préfectoral.

    L’Heure est à la mobilisation, contre cet acharnement à vouloir éliminer du massif, ces représentant du peu qui nous reste de vie sauvage, les chèvres ne sont pas des loups ou des ours, il faut trouver un statut pour ces animaux ( descendants de chèvres amenées d" Anatolie par les Phocéens) qui ont repris leur liberté et le mode de vie de tous les herbivores sauvages (chamois, chevreuils, cerfs)

     

    Le statut des animaux a changé dans notre constitution, toute vie mérite respect, et l’homme doit partager la nature qui lui est prêtée, avec les autres êtres vivants, c’est une question de civilisation.

     

    Quel opinion peut on avoir de soit même, si la vie n’implique pas de respecter celle des autres ......!

     

    Merci de nous aider dans ce combat.

     

    Toomaï BOUCHERAT

    Archéologie experimentale

    Chercheur associé

    LAMPEA     CNRS umr  72 69

    Maison mediterranéene des sciences de l'homme

    MMSH Rue du château de l'Horloge Aix en Provence

    (toomaidomi@free.fr)

    06 19 58 08 02

    9 Rue Van Gogh

    13 220 Chateauneuf les Martigues

    Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    A protéger de la bêtise humaine...

    libres mais non sauvages... qu'on leur foute la paix !

    Animaux libres à protéger...

     

    Cette photo a été prise par un membre du musée de préhistoire et archéologie Les Amis de Castrum vetus à Châteauneuf-les- Martigues dans la chaîne de la Nerthe lors d’une excursion il y a seulement  deux semaines …

     

    Ce sont ces animaux libres, de race alpine  ( 80 individus au plus  répartis en 3 troupeaux sur 2000 hectares ) qui jouent un rôle efficace de débroussaillement , que la Préfecture des B. du Rh. sous la pression d’une poignée de personnes  se prépare à  "  contrôler " , au pire à "  éradiquer " sous les arguments de "  maladie transmissible aux animaux "  et  de "  sécurité routière " .

     

    Des réunions de concertation sont actuellement en cours.

     

    Si vous vous interrogez sur l’utilité d’un tel projet, n’hésitez pas à en parler autour de vous et à transférer ce message aux responsables d’ associations de défense de la nature  susceptibles à votre avis de se manifester pour protéger  ce cheptel.

     

    Merci d’avance.

     

    P.S. : à  noter étrangement  que d’autres sites réputés  comme le massif des Baux ou les gorges du Gardon fréquentés également par des chèvres libres ne posent eux aucun problème …. !

    Yahoo!

    1 commentaire
  • La Nature est notre terrain de jeux, que ce soit en promenade ou en randonnée .

    Ne laisser aucune trace de notre passage est une marque de respect pour celle que nous aimons et pour ceux venant derrière nous.

    • Les détritus, même ceux considérés comme biodégradables*,  mouchoirs, et  papiers toilettes après une pause pipi seront ramenés dans un petit sac poubelle personnel. Nous les avons amenés à l'aller, alors pourquoi pas au retour ?  Qui aime aller faire cette petite pause bien naturelle dans un fourré remplis de PQ multicolores?
    • La cueillette des fleurs sauvages est un acte irresponsable, elles seront fanées avant d'arriver chez soi et celles ci ne repousseront plus,  le faire c'est aussi en priver ceux qui passeront derrière, et si c'est la propriété de tous, ce n'est celle de personne en particulier.
    • Le bruit et les cris inutiles perturbent le peu de faune qui arrive à survivre et cassent les oreilles de ceux qui viennent écouter la Nature, les oiseaux, le vent et l'eau qui murmure.

    Au delà des règles de bonne conduite dictées par la FFRP, que tous les  randonneurs devraient respecter, tout cela et j'en oublie, contribue à laisser le moins d'impact possible sur cette Nature fragile et si souvent saccagée.

     

    * très souvent dégradables sur du long terme, comme les peaux d'oranges... ou le papier toilette mais qui sont des déchets...en attendant.

     JLuc

    Yahoo!

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique