•  

    A protéger de la bêtise humaine...

    libres mais non sauvages... qu'on leur foute la paix !

    Animaux libres à protéger...

     

    Cette photo a été prise par un membre du musée de préhistoire et archéologie Les Amis de Castrum vetus à Châteauneuf-les- Martigues dans la chaîne de la Nerthe lors d’une excursion il y a seulement  deux semaines …

     

    Ce sont ces animaux libres, de race alpine  ( 80 individus au plus  répartis en 3 troupeaux sur 2000 hectares ) qui jouent un rôle efficace de débroussaillement , que la Préfecture des B. du Rh. sous la pression d’une poignée de personnes  se prépare à  "  contrôler " , au pire à "  éradiquer " sous les arguments de "  maladie transmissible aux animaux "  et  de "  sécurité routière " .

     

    Des réunions de concertation sont actuellement en cours.

     

    Si vous vous interrogez sur l’utilité d’un tel projet, n’hésitez pas à en parler autour de vous et à transférer ce message aux responsables d’ associations de défense de la nature  susceptibles à votre avis de se manifester pour protéger  ce cheptel.

     

    Merci d’avance.

     

    P.S. : à  noter étrangement  que d’autres sites réputés  comme le massif des Baux ou les gorges du Gardon fréquentés également par des chèvres libres ne posent eux aucun problème …. !

    Yahoo!

    1 commentaire
  • La Nature est notre terrain de jeux, que ce soit en promenade ou en randonnée .

    Ne laisser aucune trace de notre passage est une marque de respect pour celle que nous aimons et pour ceux venant derrière nous.

    • Les détritus, même ceux considérés comme biodégradables*,  mouchoirs, et  papiers toilettes après une pause pipi seront ramenés dans un petit sac poubelle personnel. Nous les avons amenés à l'aller, alors pourquoi pas au retour ?  Qui aime aller faire cette petite pause bien naturelle dans un fourré remplis de PQ multicolores?
    • La cueillette des fleurs sauvages est un acte irresponsable, elles seront fanées avant d'arriver chez soi et celles ci ne repousseront plus,  le faire c'est aussi en priver ceux qui passeront derrière, et si c'est la propriété de tous, ce n'est celle de personne en particulier.
    • Le bruit et les cris inutiles perturbent le peu de faune qui arrive à survivre et cassent les oreilles de ceux qui viennent écouter la Nature, les oiseaux, le vent et l'eau qui murmure.

    Au delà des règles de bonne conduite dictées par la FFRP, que tous les  randonneurs devraient respecter, tout cela et j'en oublie, contribue à laisser le moins d'impact possible sur cette Nature fragile et si souvent saccagée.

     

    * très souvent dégradables sur du long terme, comme les peaux d'oranges... ou le papier toilette mais qui sont des déchets...en attendant.

     JLuc

    Yahoo!

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique